ShareThis

Ligne nouvelle : de Marseille à Nice, l'union pour les trains du quotidien

Pour le projet de Ligne Nouvelle PACA, c'était un rendez-vous important que celui de la venue à Nice jeudi 11 janvier du Conseil d'Orientation des Infrastructures. Manquer ce rendez-vous et c'était, notamment pour les Alpes-Maritimes, l'adieu à un projet qui vise à mettre fin à la situation chaotique des TER (le département a la palme des retards) avec la mise en service en 2030 d'une infrastructure ferroviaire répondant aux déplacements du quotidien dans les Alpes-Maritimes et au développement des services de mobilité. La bonne nouvelle est que, sur ce sujet qui n'a pas toujours fait le consensus dans les tracés, c'est un front uni, de Nice à Marseille, qui a présenté les positions du territoire à Philippe Duron, président de la Commission.

Quelques éléments ont été ainsi actés. Ainsi le tracé passera par Cannes-La Bocca, solution qu'avait défendue ardemment le maire de Cannes David Lisnard, avec une grande gare d'entrée TGV dans le département à La Bocca face à la technopole de Sophia Antipolis. Autre point : il ne s'agit plus de réclamer à corps et à cri une ligne à grande vitesse. Christian Estrosi, président de la Métropole l'a redit au comité et sur les ondes : "il y a un véritable consensus de tous les élus de Marseille à Nice de ne plus réclamer une grande ligne avec un train à 300 km/h à l'horizon 2050 mais de régler le problème des trains quotidiens qui n'arrivent pas à l'heure."

Une cohésion qui a impressionné Philippe Duron. Le président de la commission, qui n'a pas fait de promesses ("ces propositions seront confrontées avec les enveloppes disponibles") rendra maintenant son rapport fin janvier. Cela avant la loi de programmation prévue pour être déposée en avril et discutée ensuite dans les six mois. Mais déjà, bien en amont de 2030, sont envisagés dès 2020 des aménagements à Nice pour connecter l'aéroport de Nice Côte d'Azur avec le nouveau tramway et le futur train ainsi qu'à Toulon. Un premier pas en avant.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011