ShareThis

Ligne Nouvelle : les CCI veulent graver les avancées dans le marbre

A l’heure de la clôture de la concertation publique #LNPCA, les CCI engagées en faveur d’un projet indispensable à l’attractivité et la mobilité durable, ont tenu à rappeler leurs attentes au sujet du projet Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur. Leur prise de position commune tend vers un objectif prioritaire : que le projet LNPCA bénéficie au plus tôt d’une décision ministérielle ambitieuse qui grave dans le marbre les avancées. Cette contribution régionale sera défendue par Laurent Amar, membre élu CCI Provence-Alpes-Côte d’Azur, aujourd'hui 17 octobre, 19 heures, en Préfecture de région.

A cette occasion, les CCI de la région Sud ont rappelé leur position qu'elles résument en trois mots : concertation, contribution, action.

  • "Pour que le projet de loi Orientation des mobilités valide le strict respect de démarrage des travaux ! L’avenir de notre territoire régional, son développement économique, le bien-être de ses habitants, l’attractivité touristique se joue là maintenant : les aménagements des noeuds stratégiques de Marseille, Toulon et Nice ne doivent pas attendre au-delà de 2023
  • Pour qu’une mission de financement #LNPCA soit mise en place sans tarder afin de fiabiliser et accélérer le calendrier global. Il faut se donner les moyens de booster le démarrage des travaux en phase 2 dès 2028 (et d'avancer le planning des phases 3 et 4) afin de faire basculer rapidement les pratiques de mobilité sur notre territoire régional.
  • Pour qu’au plus tôt la Métropole Aix Marseille Provence bénéficie d’une gare souterraine à Saint Charles et d’une 4ème voie dans la Vallée de l’Huveaune. Seule la réalisation d’un réel TER métropolitain constituera le saut qualitatif en matière de mobilité.
  • Pour que les travaux dans le Var s’accompagnent bien d’un principe de "navette toulonnaise" autour de la Métropole ! Une condition sine qua non pour renforcer véritablement les mobilités du quotidien.
  • Pour que les aménagements prévus en phase 2 dans les Alpes-Maritimes soient avancés en phase 1, en complément de la réalisation de la Gare Nice Aéroport. Ils sont indispensables pour accroître le service TER en heure de pointe et vraiment désengorger le noeud azuréen."

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011