ShareThis

L'INRA change de nom et deviendra l'INRAE (E pour environnement)

Très présent à Sophia Antipolis, l'INRA change de nom. A partir du 1er janvier 2020, l'Institut national de recherche agronomique s'appellera INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement). Le changement a été officialisé samedi et marque la volonté de faire de l'institut un acteur majeur dans les sciences de l'environnement.

Il faudra s'habituer : l'INRA va s'appeler INRAE à partir du 1er janvier prochain. Présent dans la technopole avec l'Institut Sophia Agrobiotech (200 personnes), l'Institut national de recherche agronomique va devenir l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement. Ce changement de nom vient de la fusion, officialisée samedi, de l'INRA et de l'IRSTEA (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture). Cette fusion ne changera pas le centre de recherche de la technopole. En revanche à l'échelon de la région, une unité de l'IRSTEA d'une centaine de personnes sera intégrée à l'Inra PACA. Elle apportera des compétences nouvelles et supplémentaires dans les domaines de la forêt et de l'eau.

Le changement en revanche, tient dans une association plus marquée entre recherche agronomique et science de l'environnement. Le contexte est connu. Dérèglement climatique, érosion de la biodiversité, dégradation des milieux (sols, air, eaux), pollutions, épuisement des ressources fossiles, aggravation de la malnutrition : les défis qui font défiler les foules dans les rues sont d'une ampleur inégalée à l'échelle planétaire. Ces défis rendent nécessaires des transformations profondes, en France, en Europe et dans le monde, vers une agriculture bas-carbone et circulaire, une alimentation saine et durable, une gestion adaptative des ressources, ainsi que des transformations pour la préservation de l’environnement et la gestion des risques. Dans ces transitions nécessaires, vitales, la recherche et l’innovation jouent et joueront un rôle clé.

C’est dans l’objectif d’accompagner ces transitions que la fusion a été décidée. Les deux décrets portant création de l’INRAE à compter du 1er janvier 2020 sont parus le samedi 12 octobre. L’INRAE a pour vocation de devenir un leader mondial dans les sciences agricoles, de l’animal, du végétal et de l’alimentation et, ce qui n'était pas jusqu'à présent dans la mission de l'INRA, d'être également un acteur majeur des sciences de l’environnement.

Dans un communiqué, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation "se félicitent de la naissance de ce nouvel établissement, à un moment où il est plus que jamais indispensable de réaffirmer que l’agriculture est essentielle à notre souveraineté alimentaire".


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011