ShareThis

A-M : la dernière "plénière" d'Eric Ciotti à la tête du Département

La séance plénière du Conseil Départemental, vendredi 1 septembre à 9 heures à Nice, traitera notamment du budget 2018 et de la solidarité territoriale à mettre en oeuvre suite aux incendies de juillet. Mais ce sera également la dernière "plénière" que présidera Eric Ciotti, à la tête du département depuis décembre 2008. Réélu député en juin et frappé par le cumul des mandats, il a choisi la députation et cédera la présidence à Charles-Ange Ginésy, adoubé hier jeudi par la majorité départementale.

L’amorce d'un passage de pouvoir à la tête du Département : c'est ce qui marquera particulièrement la séance plénière de l'Assemblée départementale qui se tient vendredi 1er septembre à 9 heures dans l'Hémicycle de l’Hôtel du Département à Nice (Boulevard du Mercantour). Si cette séance est restée placée sous la présidence d'Eric Ciotti, réélu député de la 1ère circonscription en juin dernier, ce dernier, touché par le cumul des mandats, a dû choisir et il a fait le choix de rester député. Il doit donc quitter la présidence du Département et, comme cela avait été envisagé, c'est Charles-Ange Ginesy qui prendra la présidence du Département des Alpes-Maritimes. Le maire de Péone-Valberg, lui, a fait un choix inverse. Il ne s'est pas présenté pour un second mandat de député et a gardé sa mairie. Adoubé hier par la majorité départementale, il succèdera officiellement à Eric Ciotti dans deux semaines.

Député LR, Eric Ciotti restera simple conseiller départemental et continuera ainsi à siéger. Il n'en gardera pas moins un oeil sur ses troupes en tant que président du groupe majoritaire, soit une (très) grosse partie des conseillers départementaux azuréens. Une position stratégique alors qu'est déjà engagée la bataille de Nice 2020 pour la mairie. Une bataille qui opposera frontalement cette fois Christian Estrosi et Eric Ciotti. Christian Estrosi, qui a choisi de rester maire de Nice et qui a démissionné de la présidence de la PACA, est aussi celui qui avait "cédé" en décembre 2008 la présidence de ce qui s'appelait encore le Conseil général à son bras droit de l'époque, Eric Ciotti... Depuis, la rivalité s'est renforcée petit à petit entre les deux hommes, jusqu'à la franche rupture qui a suivi la présidentielle 2017 et la recomposition du paysage politique.

Quant aux questions qui figurent à l'ordre du jour de cette "plénière", à noter deux rapports : l'un sur la solidarité territoriale suite aux incendies de juillet 2017 (solidarité à l’égard des particuliers, des communes et des associations); l'autre concerne le débat d’orientations budgétaires pour 2018.Voici les autres points de l'ordre du jour de cette séance :

  • Aides aux collectivités
  • Création du festival Cannes Séries - participation du Département 5 Politique culturelle - subventions
  • Politique sports et jeunesse - subventions diverses
  • Ressources humaines – dispositions diverses
  • Fonds départemental d'intervention 
  • Information sur le rapport d'activités des services départementaux - année 2016
  • Opérations foncières et immobilières du Département
  • Modification du règlement intérieur de l’Assemblée départementale
  • Indemnités de fonction des conseillers départementaux
  • Organismes et commissions - désignation des conseillers départementaux 

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011