ShareThis

Métropole : Bye Bye Autobleue, bonjour Renault Mobility

Lancé il y a sept ans, le service d'autopartage Autobleue s'arrêtera le 31 décembre 2018. Premier opérateur labellisé "autopartage", dont le nom a été dévoilé ce matin, Renault Mobility prendra le relais sur des tarifs plus attractifs a-t-il été assuré. Pour le constructeur, ce sera le plus grand déploiement d’un service Renault Mobility 100 % électrique sur une agglomération française.

Bye Bye Autobleue, mais bonjour Renault Mobility ! Lancé il y a sept ans, le service d'autopartage de la Métropole a séduit quelque 10.000 adhérents tandis que sur l'ensemble de Nice Côte d'Azur sont proposés 200 véhicules à partir d'une soixantaine de stations. La Métropole a bien été l’un des premiers territoires à contribuer au développement de l’autopartage et cette expérience, autour de la délégation de service public Autobleue, est une réussite alors qu'à Paris Autolib s'est arrêté brusquement fin juillet. Mais Nice a estimé que le modèle économique de ce service a aujourd’hui suffisamment évolué pour permettre au secteur privé de prendre le relais sous un modèle différent que la délégation de service public. Autobleue s’arrêtera donc le 31 décembre 2018.

Afin d’assurer une continuité de service dès janvier 2019, la Métropole a créé, lors de la séance du Conseil Métropolitain du 8 novembre 2018, un label autopartage prévu par le Code des transports reposant uniquement sur des véhicules électriques. Et ce matin, jeudi 13 décembre, Christian Estrosi, son président, a dévoilé le nom du premier bénéficiaire de ce label : il s'agit de Renault. A partir de janvier 2019 et via son service Renault Mobility, le constructeur français proposera des ZOE dernière génération en autopartage pour les particuliers. Cela avec une tarification qui a été entièrement revue pour être plus attractive.

Pour Renault, ce premier label "autopartage" niçois tient aussi de l'événement. "C’est à ce jour le plus grand déploiement d’un service Renault Mobility 100 % électrique sur une agglomération française" a souligné Philippe Buros, Directeur Commercial France de Renault. "Cette solution de mobilité s’appuie sur un parcours client 100 % digital et les équipes de Renault Retail Group Nice pour garantir un service de qualité", a-t-il ajouté.

Le nouveau service s’installe donc dès janvier sur des stations de Nice, Saint-Laurent, Cagnes-sur-mer et Villefranche. Dès 2019, la Métropole Nice Côte d’Azur reprendra par ailleurs à sa charge, avec l’appui technique du groupe EDF, l’entretien des bornes existantes et le déploiement de nouvelles bornes. A terme, le territoire sera équipé de plus de 350 bornes de recharge pour les véhicules électriques.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011