ShareThis

Michael Haneke marque les esprits avec Amour

Trois ans après sa Palme d’Or pour Le Ruban Blanc, Michael Haneke est de retour au Festival de Cannes avec Amour, un film qui raconte l’histoire d’un couple d’octogénaires dont l’amour qu’ils se portent va être mis à rude épreuve par la maladie. Un film fort porté par ses acteurs principaux : Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant qui fait son retour au cinéma. Amour n’est certes pas un film divertissant, mais c’est incontestablement un grand film que l’on devrait logiquement retrouver au palmarès.

 

Jean-Louis Trintignant signe un retour magistral au cinéma dans "Amour" de Michael Haneke

Michael Haneke est un habitué du Festival de Cannes où ses films ont souvent été primés. Le Ruban blanc a même obtenu la Palme d’Or en 2009. Trois ans après, il revient en compétition avec Amour qui raconte l’histoire d’un couple d’octogénaires, professeurs de musique à la retraite, dont l’amour qu’ils se portent va être mis à rude épreuve par la maladie. Anne va être victime d’un AVC qui la laissera d’abord paralysée du coté droit, avant que son état ne se dégrade lentement mais inexorablement. Pour éviter que sa femme ne retourne à l’hôpital, Georges s’occupe d’elle et tente coûte que coûte de la maintenir à flot, même s’il sait que la mort est au bout du chemin. Haneke filme avec précision ce huis clos dans leur appartement entre ces deux êtres qui souffrent, à peine interrompu par quelques visites de leur fille ou d’un ancien élève, concertiste célèbre.   

Le retour au cinéma de Jean-Louis Trintignant

Le film est porté par ses deux acteurs principaux : Emmanuelle Riva, dont le nom restera à jamais lié à Hiroshima  mon amour, et Jean-Louis Trintignant qui fait son retour au cinéma après 14 ans d’absence. Les deux sont bouleversants et font que le spectateur reste captivé même si le film est par certains côtés traumatisant. Une caractéristique fréquente chez Haneke, mais qui cette fois n’en rajoute pas sur la violence et livre au contraire une mise en scène pudique, sans effets de racolage visuels. Amour n’est certes pas un film divertissant, mais c’est incontestablement un grand film que l’on devrait logiquement retrouver au palmarès de Festival de Cannes 2012.    


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011