ShareThis

Mobiles : une plateforme d'expérimentation de services 4G lancée à Brest

La Bretagne va tirer plus vite que la Côte d'Azur en matière d'expérimentation de services 4 G. Eric Besson, ministre chargé de l'économie numérique, annonce en effet le lancement à Brest, aujourd'hui, mardi 4 octobre, d’ImaginLab, la première plateforme d’expérimentation de services 4G. Cette plateforme va couvrir une grande partie de la ville, le port de Brest, ainsi qu’une zone d’une dizaine de kilomètres en mer. Elle offrira de nouveaux services à très haut débit mobile (cloud personnel permettant de stocker photos, vidéos et musique, voix sur IP haute-définition, visiophonie mobile, nouveaux services liés à la géolocalisation, télévision haute-définition mobile, jeux en réseau…). Cent utilisateurs seront sélectionnés à partir d’aujourd’hui pour tester cette plateforme.

Portée par le pôle de compétitivité Image & Réseaux, elle bénéficie d’un soutien du gouvernement à hauteur de 3 millions d’euros. Menée à bonne échelle, l'expérimentation va permettre de tester les nouvelles applications du très haut débit mobile, préalablement au lancement commercial de la 4G en 2012, et de positionner les entreprises françaises sur les nouvelles offres de service du très haut débit mobile.

Sur ce créneau des réseaux mobiles, la Côte d'Azur s'était positionnée à travers le projet de Plateforme Télécom. Lancé par l'association Telecom Valley, puis repris par le pôle SCS (Solutions communicantes sécurisées), ce projet vise à établir en PACA une plate-forme de référence nationale et mondiale adressant la convergence des réseaux, des services sans fil et des objets communicants. L'objectif de la PFT est ainsi de mettre à disposition des entreprises qui travaillent dans ce domaine les technologies de réseau les plus avancées. Il s'agit des technologies de réseau sans fil (3G, 4G, WIFI, WiMAX, satellite) existantes ou en devenir, de réseaux de faible portée (ZigBee, Wavenis, NFC..), les terminaux mobiles, le cœur de réseau IP et l’interconnexion à PlanetLab (environnement proche de l’Internet), les couches transversales applicatives de développement services et les méthodes et outils de contrôle d’expérimentation et de mesures.

Ce projet avait été présélectionné début 2009 dans le cadre des plate-formes d'innovation, mais avait dû être "retoqué" début 2010. Il reste d'actualité à ce jour, mais son lancement n'est pas encore intervenu.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011