ShareThis

Monaco Telecom met le cap sur le Cloud computing haute sécurité

Capitalisant sur la connectivité de la Principauté et sur son image de sécurité, l'opérateur monégasque s'engage dans une activité cloud computing qui puisse également servir les entreprises azuréennes. Il se positionne comme un offreur de Services Cloud, tant sur les services d’infrastructures (Infrastructures As A Service) que pour la mise à disposition d’applications business (Software As A Service). Un nouvel âge numérique qu'il compte ouvrir avec ses partenaires (SSII, intégrateurs, infogéreurs,…).

L'heure est cloud computing. L'informatique dans les nuages. Dans notre vie quotidienne, nous nous sommes habitués à consulter nos données aussi bien sur nos PC que sur nos smartphones ou tablettes. Et cela d'une façon "invisible". Sans que nous ayons à nous perdre dans des synchronisations constantes entre nos différents appareils communicants. Cet accès permanent, que nous pouvons obtenir dans notre vie quotidienne, beaucoup veulent l'avoir aussi dans leur vie professionnelle. Et notamment la génération des natifs digitaux. Ce qui est toutefois un peu plus difficile que pour les particuliers, en raison des problèmes de confidentialité de données et des risques d'intrusion dans les systèmes informatiques de l'entreprise.

Un "Monsieur Cloud" nommé

Mais le mouvement est lancé aussi pour les entreprises. Le cabinet Gartner, comme Deloitte, placent le cloud computing en tête des tendances fortes dans leurs prévisions pour 2012. Selon les études, quelque 80% des entreprises françaises envisagent de démarrer un projet cloud cette année. C'est à cette vague nouvelle que Monaco Telecom compte répondre. L'opérateur monégasque, piloté par Martin Peronnet a ainsi nommé en début d'année un "Monsieur Cloud" en la personne de Yannick Quentel, qui était auparavant Directeur Ventes Entreprises.

L'analyse ? "Monaco Telecom travaille dans l'hébergement depuis une dizaine d'années" rappelle Yannick Quentel. " Nous nous sommes organisés pour gérer de façon globale et qualitative de beaux projets, ce qui nous a permis de gagner la confiance des entreprises en plus du fait que Monaco offre un réseau très sécurisé et des engagements de service conformes aux contraintes professionnelles. Ce qui a fait accélérer notre démarche vers le cloud computing, c'est que nous disposons désormais d'une connectivité exceptionnelle. D'une part, nous avons noué de très bons accords avec de gros opérateurs (OBS France Telecom, Telecom italia, Colt, Level3, C&W…) pour relier le pays aux carrefours mondiaux. D'autre part Monaco est un des points d'ancrage du câble sous-marin à très haut débit Europe-India-Gateway entre les pays européens et les nouveaux territoires à forte croissance (Asie, Moyen-Orient, Afrique)".

Capitaliser sur l'image sécurité de Monaco

"Nous avons également beaucoup investi dans la sécurisation de l'hébergement ainsi que dans le réseau qui a été porté au plus haut niveau suite à un audit préalable. La Principauté est déjà internationalement reconnue dans le domaine de la sécurité des biens et des personnes. C'est cette image que nous souhaitons construire dans le domaine de la sécurité des données sensibles. Cela par la qualité de nos data centers et de nos infrastructures. Mais également par des manifestations comme les assises de la sécurité informatique, ou encore avec la constitution d’un organisme officiel dédié à la cyber sécurité et l’anti-fraude qui se développera à travers un C.E.R.T (Computer Emergency Response Team) à l’instar de ce qu’a fait Interpol en France, la Société Générale, ou Renater pour se prémunir des attaques de serveurs."

Pour Monaco Telecom, l'objectif est ainsi de développer à partir de la Principauté une activité cloud computing qui puisse également servir les entreprises azuréennes. Elle peut pour cela abattre ses atouts : forte connectivité, réseaux mobiles et Internet à haut niveau de performance, gestion ultra sécurisée, ouverture sur les réseaux de nouvelle génération 4G-LTE, forte expérience internationale dans la gestion des réseaux mobiles au Kosovo, en Afghanistan et plus récemment en Afrique.

Pour réussir son challenge Cloud, Monaco Telecom va poursuivre la stratégie de partenariats qu'il a déjà mis en place et travailler avec des partenaires (SSII, intégrateurs, infogéreurs). " Ils peuvent bâtir leurs offres de services à partir d’un socle d’infrastructures dédiées au Cloud et répondant à leurs attentes de flexibilité "On Demand". Nous nous positionnons comme un offreur de Services Cloud, tant sur les services d’infrastructures (Infrastructures As A Service) que pour la mise à disposition d’applications business (Software As A Service) qui vont booster l’activité de nos clients et nous permettre de les accompagner dans leur croissance. C'est avec nos partenaires que nous allons ouvrir le nouvel âge du numérique et le mettre au service du développement économique de la Principauté et du tissu économique de la Côte d'Azur," conclut Yannick Quentel.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011