ShareThis

Monaco Yacht Show 2019 : le monde feutré des superyachts

De plus en plus grands, de plus en plus modernes et de plus en plus chers. Le MYS qui s'est ouvert mercredi au port Hercule et se poursuit jusqu'à dimanche soir 19h30 présente cette année 125 superyachts d'une longueur moyenne proche des 50m (et d'une valeur moyenne de 27 M€), dont 42 nouveaux lancements en première mondiale. De quoi être paré pour le waterworld que nous a annoncé mercredi à Monaco le GIEC avec la montée des eaux océaniques...

Dans la foulée du Cannes Yachting Festival, déjà positionné haut de gamme, c'est un cran plus haut encore. Le top mondial avec, comme Monaco sait si bien le faire, la crème de la crème. Le Monaco Yacht Show qui s'est ouvert mercredi au Port Hercule et se poursuit jusqu'à dimanche soir, c'est l'Olympe en matière de yachting. Il réunit les plus nouveaux, les plus grands et aussi les plus chers yachts du monde à la vente et se présente comme un salon sur mesure pour la nouvelle génération de clients de superyacht. Des clients qui viennent évidemment de tous les coins du monde et un tarif d'entrée qui dissuadera la plupart des locaux d'encombrer les quais (pass pour un jour à 300 € par personne).

31 mètres de longueur moyenne en 1991, près de 50 mètres en 2019 !

Cette année, le salon présente 125 superyachts d'une longueur moyenne proche des 50m, dont 42 nouveaux lancements en première mondiale. La valeur moyenne des yachts exposés est estimée à 27 millions d’euros souligne l'organisateur ! Bien loin de la toute première édition du MYS en 1991, où seuls 32 yachts étaient amarrés dans le Port Hercule – pour une longueur moyenne de 31m. De quoi être paré aussi pour le waterworld que nous a annoncé mercredi le GIEC, réuni également à Monaco, avec son terrifiant rapport sur la montée des eaux océaniques.

Suivant cette tendance, la flotte de cette année présentera des superyachts encore plus imposants qu’en 2018. Le plus grand fera 107m de long, tandis que 21 unités dépasseront les 60 m pour une longueur moyenne de 75m !

Devenir le centre d'affaires du superyachting

De par la clientèle qu'il touche et son prestige, le MYS est aussi regardé comme le baromètre de l’industrie. Si le marché est en bonne santé, les effets positifs s’en ressentent parmi les courtiers maritimes et les constructeurs navals sur les quais. L’inverse est également le cas. Le constat du MYS ? "Le marché doit aujourd’hui composer avec les attentes d’une nouvelle génération d’acheteurs et de loueurs hétérogènes, ne donnant aucune garantie sur sa pérennité".  C'est pourquoi qu'en tant qu'acteur proactif de l’industrie, il a réorienté sa stratégie de développement vers cette nouvelle clientèle émergente.

“Nous nous efforçons de proposer l'événement de superyachts le plus prestigieux possible à la nouvelle génération de clients", explique ainsi Gaëlle Tallarida, Directrice Générale du MYS. “Notre responsabilité est d'offrir à nos visiteurs une immersion dans le monde du superyachting, de manière divertissante et éducative, tout en servant les intérêts de l'industrie. En d'autres termes, encourager les rencontres entre les clients finaux et les meilleurs acteurs du marché.

C'est la nouvelle orientation du salon qui veut devenir le plus important centre d’affaires du superyachting tout en développant des solutions pour faciliter la mise en relations des exposants avec les visiteurs. D'où une configuration en zones thématiques – pour une fréquentation plus fluide sur les quais et dans les tentes et permettre ainsi aux visiteurs de se concentrer sur leurs propres secteurs d'intérêts.

Pas taillé pour la visite en famille

Contrairement au salon cannois qui vise aussi l'affluence (il a notamment réussi cette année une belle progression avec 54.000 visiteurs, ), le MYS, qui table sur quelque 30.000 visiteurs, ne cherche pas le nombre. Il se réjouit presque (officiellement en tout cas) d'une baisse de 2% de visiteurs enregistrée l'an dernier. Une légère baisse de fréquentation globale qui, pour lui, avait l'avantage de profiter aux clients finaux potentiels dont la visite du MYS fut plus agréable…"Courtiers et constructeurs constataient d’ailleurs un plus grand nombre de visiteurs sérieux, prêts à acheter ou louer un yacht", ajoute l'organisateur.

On l'aura bien compris. Le MYS n'est pas fait pour passer une journée familiale sympathique. C'est avant tout un salon professionnel, dédié à des visiteurs très haut de gamme qui feraient enrager l'économiste Thomas Piketty. Et si vous voulez quand même rêver le long des quais, c'est 300 € la journée...

Les plus beaux superyachts dans l'écrin du port Hercule à Monaco.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011