ShareThis

Municipales Nice : Christian Estrosi en tête du sondage IFOP/CNEWS

Contrairement au précédent sondage Elabe-Nice-Matin qui annonçait un duel Estrosi-Ciotti très serré, le coup de sonde d'IFOP/CNEWS, à un an des élections, place Christian Estrosi bien en tête quels que soient les cas de figure (8% de plus dans l’hypothèse d’une liste divers droite conduite par Christian Estrosi face à une candidature LR d’Eric Ciotti).

Christian Estrosi qui caracole nettement en tête pour les prochaines municipales de Nice : c'est ce que dessine le dernier sondage IFOP/CNEWS. Ce nouveau coup de sonde donne des résultats différents de celui d'Elabe-Nice-Matin sorti fin mars qui pronostiquait un duel Estrosi-Ciotti plus serré qu'on ne le pensait. Pour CNEWS, selon ce sondage pris un an avant l'élection (avec donc toutes les réserves d'usage) "alors que le maire de Nice, Christian Estrosi, n’a pas encore déclaré sa candidature à sa propre succession, il sortirait vainqueur de l’élection, quel que soit le cas de figure". Et puis, "en l’absence d’une candidature d’Eric Ciotti, Christian Estrosi, candidat LR et maire sortant, remporterait même l’élection dès le premier tour avec 51 % des voix".

"Dans tous les cas de figure, la liste conduite par Christian Estrosi devance toutes les autres et possède la plus forte dynamique : dans l’hypothèse d’une liste divers droite conduite par Christian Estrosi face à une candidature LR d’Eric Ciotti, c’est également le maire sortant qui sort vainqueur avec 8 points de plus que son ancien collaborateur, au premier tour", appuie CNEWS. Il ajoute que "les autres listes ne viennent pas troubler l’équilibre du scrutin. Patrick Allemand (PS) oscille entre 15 % et 18 %, La France insoumise entre 4 % et 6 %, En Marche peine à décoller, pour atteindre un maximum de 6 %. Curieusement, il est à noter que le maire sortant ne bénéficie pas forcément d’une absence de liste LREM."

Pour mémoire, Elabe, pour Nice-Matin, avait testé quatre hypothèses avec chaque fois Eric Ciotti sous l'étiquette Les Républicains. Deux face à Christian Estrosi en Divers droite et eux autres face à Christian Estrosi investi La République En Marche. Dans ces quatre hypothèses, le duel s'annonçait serré et Eric Ciotti l'emportait même d'une courte tête (27,5% contre 26,5%) dans la seconde des hypothèses, celle où Christian Estrosi Divers Droite, se trouvait en concurrence avec Olivier Bettati, lui aussi sous Divers Droite.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011