ShareThis

MyTalents veut aider les cabinets RH à évoluer vers le digital

Fondée à Villeneuve-Loubet par Philippe Abou, dirigeant du cabinet AP Ressources Humaines, la start-up MyTalents s'inscrit dans la réforme de la formation professionnelle et propose une solution métier destinée aux différents acteurs de l’accompagnement professionnel.

Faire évoluer les cabinets RH vers le digital : c'est le challenge qu'a voulu relever la startup azuréenne MyTalents. Ses fondateurs ont été interpellés particulièrement par le sondage BVA intitulé "La formation tout au long de sa carrière". Il fait ressortir que la moitié des salariés français souhaiterait changer de vie professionnelle : 50 % veulent changer d’entreprise, 48 % de métier et 46 % de secteur d’activité. Face à ces aspirations, en pleine réforme de la formation professionnelle, la question de l’évolution des modalités d’accompagnement individuel et notamment du bilan de compétences suscite des interrogations. MyTalents compte bien y apporter des réponses. Photo DR : de gauche à droite, Philippe Abou (CEO), Axelle Herlemont (Psychologue du Travail et Content Manager, Amir Asmani (Project Manager) et Clémentine Cognioul (Psychologue du Travail & Client Manager)

En effet, jusqu’à aujourd’hui, le bilan de compétences était la voie royale pour toute personne en réflexion sur son avenir professionnel, avec un accès facilité à la prestation via un financement principalement réalisé par les OPACIF (Fongecif, etc). La loi Avenir Professionnel vient modifier les règles du jeu avec une transformation profonde des modalités de prises en charge de la formation professionnelle et des bilans de compétences, via l’utilisation du CPF (compte personnel de formation) et l’évolution du rôle des organismes financeurs.

Ces changements, estime MyTalents, vont amener les salariés à définir des priorités en matière d’investissement dans la formation professionnelle. Cela devrait également inciter les cabinets RH à revoir leur fonctionnement concernant les modalités d’accompagnement et notamment leur inscription dans la transformation numérique. Ces évolutions, Philippe Abou, acteur des Ressources Humaines les a anticipées. Dirigeant depuis 15 ans du cabinet AP Ressources Humaines basé à Villeneuve-Loubet, il a cherché à travailler avec des méthodes plus modernes et digitales, en faisant évoluer les pratiques tout en conservant l’humain au cœur des accompagnements. Avec la start-up MyTalents qu'il a fondée, il propose ainsi une solution métier destinée aux différents acteurs de l’accompagnement professionnel.

Soutenue par BPI France et en association avec les experts du digital de l’Agence Big Boss Studio, la jeune pousse affiche des objectifs multiples : permettre aux cabinets à taille humaine d’évoluer et d’innover dans leurs pratiques, faciliter la modularité et la flexibilité des accompagnements à l’aide d’un outil intuitif, et cela tout en prenant une longueur d’avance pour continuer à faire valoir leur expertise sur un marché mouvant. La plateforme offre également plusieurs services tels que l’accès à des contenus méthodologiques mis à jour régulièrement, une dimension collaborative au sein d’une même équipe ou encore le fait de participer à des webinars sur des thématiques métiers et de l’échange de pratiques.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011