ShareThis

MYXYTY au Startup-show.com : le challenge de la "maison connectée"

Serial entrepreneur, Olivier Courtade n'en a pas moins constamment suivi le fil conducteur de l'Internet des objets. Après avoir connecté la voiture avec Balease puis Cobra, il s'est engagé avec M2M Solution puis MYXYTY dans un challenge de grande ampleur : connecter la maison. Vous pourrez dialoguer avec lui demain jeudi, de 16h30 à 17 heures en cliquant sur www.startup-show.com.

Balease en 1997 et, dans le prolongement, Cobra en 2001, puis M2M Solution en 2005 suivi de MYXYTY (prononcer Mix iti), lancé en parallèle au début 2009 : Olivier Courtade est à coup sûr un "serial entrepreneur". Mais il ne s'éparpille pas pour autant. Il suit fidèlement son fil conducteur : l'internet des objets. "J'ai été l'un des premiers à m'intéresser au Machine to Machine. J'y suis depuis 15 ans. Entre Balease au départ et MYXYTY aujourd'hui, il s'agit de la même continuité", explique-t-il.

"Nous avons d'abord fait communiquer les voitures. Nous faisons maintenant communiquer les maisons". C'est de cette aventure dans le M2M, dans ce nouvel Eldorado qu'est l'Internet des Objets, qu'il viendra parler jeudi 7 mars de 16h30 à 17 heures sur www.startup-show.com. Rappelons qu'il s'agit du second chat video de la journée, le premier étant celui de Solidages, de 15h30 à 16 heures.

Faire converger dans la maison l'ensemble des usages Internet

"Quand j'ai fondé Balease en 1997", note Olivier Courtade, "il s'agissait en effet de faire entrer la voiture dans le monde d'Internet. Le concept a été un succès. La société a été revendue à Cobra en 2001 et j'ai continué à l'accompagner jusqu'en 2005. Aujourd'hui, Cobra est le leader de l'électronique de sécurité automobile en Europe avec 340.000 véhicules connectés dans 26 pays." Avec M2M Solution et MYXYTY, l'objectif est encore plus ambitieux : faire converger dans la maison, l'ensemble des usages Internet. Permettre à la fois de gérer les automatismes (la vieille domotique) et le multimédia, mais aussi apporter des services dans les domaines de la sécurité, de la santé et de l'énergie. L'occasion de revisiter ces cinq domaines fondamentaux.

L'entrée dans ce nouveau marché a été faite avec M2M. Lancée en 2005 sur le créneau du B2B, (Business to Business), cette société a permis de développer la technologie et de mettre au point les applications en travaillant en marque blanche pour quelques grands comptes. Les boxes qui permettent cette convergence des applications Internet pour la maison ont ainsi été vendues à de grands distributeurs comme Castorama. "Nous avons pu également nous adapter au secteur d'activité de nos grands clients. Ainsi pour un distributeur de gaz, c'est la maîtrise de l'énergie qui a été mise en avant, tout en gardant les fonctions complémentaires".

Un concept inspiré de son mentor, Steve Jobs

Une fois la technologie bien maîtrisée, MYXYTY a pu être créée quatre ans après, sur le créneau du B2C (Business to Client). Cette société représente en fait la marque de M2M Solution. Elle s'adresse à un public beaucoup plus large et fait exploser le champ de la domotique traditionnelle. "La domotique, telle que nous l'avons connue, n'a pas décollé. Seules 2% des maisons sont équipées. Pourquoi? Trois raisons : prix trop élevés, difficile à installer, compliqué à utiliser. Nous avons aussi cherché à faire un produit "plug and play", beaucoup moins cher, facile à mettre en place et à utiliser pour viser les 98% de maisons qui ne sont pas équipées. Ce que nous avons réalisé, ce sont des boxes, comme celle des opérateurs télécoms, mais avec beaucoup plus de fonctionnalités."

Le concept de ces autres fonctionnalités, Olivier Courtade est allé le chercher chez son mentor, Steve Job. "Dans les mobiles, il y avait au départ Nokia, avec des téléphones pour téléphoner. Est arrivé Apple qui a donné le même terminal mais avec en plus la possibilité de télécharger les applications dont on a besoin. MYXYTY est dans le même esprit : celui des usages à travers une multitude d'applications disponibles.

Exemple avec le détecteur de mouvement qui, entre autres, équipe la box. Il peut avoir de multiples usages. Côté sécurité, il vous alerte sur votre smartphone en cas d'intrusion. Mais placé dans un endroit ou votre grand-mère passe forcément, il peut vous signaler qu'elle a un problème, dans le cas où aucun signal n'est enregistré. Ou encore, le capteur peut fermer la lumière s'il ne détecte plus aucun mouvement dans une pièce et la rallumer dès que vous rentrez. C'est cette logique des applications que nous avons mise en œuvre."

Une levée de fonds en cours pour passer au stade international

Là aussi, le concept a désormais fait ses preuves. Quelque 5.000 boxes ont été déployées … et installées par les clients eux-mêmes. L'étape suivante, maintenant, c'est de passer à un stade international, de trouver de l'argent pour le marketing, nouer des partenariats avec de grandes marques (Ikea, Legrand, Samsung, Google…). C'est ce que devrait permettre la levée de fonds qui est en cours. Autant de sujets sur lesquels Olivier Courtade pourra vous répondre en direct, demain jeudi, de 16h30 à 17 heures sur le site www.startup-show.com.

Vous pouvez poser vos questions en direct pendant l'émission mais également dès maintenant sur le site. Bienvenue à tous sur le Net pour ce chat video qui se déroulera dans notre studio Web TV des Espaces Antipolis à Sophia


ShareThis

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011