ShareThis

Nice : Boogi, l'application qui fait covoiturer les salariés de l'aéroport

La start-up azuréenne Instant System, devenue la référence dans le domaine du covoiturage intermodal (synchronisation des transports en commun avec le covoiturage courte-distance) a signé un partenariat avec l'aéroport Nice Côte d'Azur pour assurer le covoiturage domicile-travail de ses 500 salariés. Un élargissement aux 5 000 personnes travaillant sur l’ensemble de la zone est déjà envisagé.

Sur le marché de la mobilité douce et plus particulièrement du covoiturage, plusieurs start-ups azuréennes ont émergé. Sans acquérir la notoriété et le volume d'un BlaBlaCar, elle ont essaimé au national. Ainsi Scity.coop qui vient de gagner le Prix "French Mobility" pour ses chèques covoiturage ou Wever qui a signé plusieurs partenariats (entre autres Université Côte d'Azur, ainsi qu'avec les entreprises et associations de Sophia Antipolis en partenariat avec VINCI gestionnaire de l'A8). Mais sur ce terrain du covoiturage, une autre start-up azuréenne, Instant System, vient de marquer un point : elle annonce la signature d'un partenariat avec l’Aéroport Nice Côte d’Azur.

L'application expérimentée sur un an pour les 500 salariés de l'aéroport 

Avec son application Boogi, Instant System a mis l'accent sur le covoiturage intermodal dont il est devenu en moins de deux ans la référence en France. Il s'agit de synchroniser transports en commun et covoiturage courte distance pour proposer aux utilisateurs le meilleur itinéraire possible. C'est ce qui est proposé aujourd’hui, à plus de 500 salariés d’Aéroports de la Côte d’Azur qui ont désormais un accès privilégié à l’application et la technologie Boogi. Ils peuvent ainsi covoiturer entre eux, sur leurs trajets domicile-travail, de manière planifiée ou spontanée. Grâce à la synchronisation des transports en commun en temps réel, ils peuvent également combiner plusieurs modes de déplacement pour rallier leur destination.

Ces dernières années plusieurs essais de facilitation et d’incitation au covoiturage avaient été lancés au sein de l’aéroport. Sans grand succès. Mais, pour les responsables en charge de l’Environnement et des Ressources Humaines, l’expérimentation, sur un an, de la solution proposée par Boogi, a de meilleures chances de succès que les précédentes.    

"Jusqu’à présent, l’un des freins les plus importants au covoiturage, résidait dans les contraintes trop importantes qu’il imposait tant au covoitureur qu’au covoituré", explique Geneviève Canterini, DRH de l'aéroport. "Boogi nous semble avoir bien pris en compte ce problème en intégrant le covoiturage dans un calcul d’itinéraire intermodal avec en plus le choix d’un covoiturage planifié ou dynamique et une souplesse d’utilisation qui manquaient jusqu’à présent pour susciter une véritable adhésion du plus grand nombre".

Un élargissement aux 5.000 personnes travaillant sur la zone est envisagé

Si, dans un premier temps, Boogi s’ouvre exclusivement aux 500 collaborateurs de l’Aéroport, un élargissement aux 5 000 personnes travaillant sur l’ensemble de la zone, est d’ores et déjà envisagé. Pour accompagner ce lancement, une opération "2 euros par covoiturage" est en cours. Elle vise à récompenser, pendant un mois, les salariés qui covoitureront depuis la plateforme.  

Fondateur d’Instant-System en 2013 à Sophia Antipolis, Yann Hervouët, s'est déclaré évidemment ravi de cette nouvelle ouverture. "Chaque partenariat que nous réalisons avec une grande entreprise valide un peu plus notre volonté d’inscrire le covoiturage comme un nouveau mode de déplacement quotidien, complémentaire aux transports en commun", relève-t-il. Lancée en mai 2016 en région bordelaise, Boogi a déjà fait du chemin. L’application est entre autres implantée sur la zone de Roissy-Charles de Gaulle depuis septembre 2017 et ce sont 15 entreprises (Thales, Dassault, ADP, Air France, CPAM, FedEx, etc.) et plus de 58.000 salariés concernés qu'elle aide à covoiturer. Le partenariat avec l'aéroport lui donne un nouveau coup de pouce.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011