ShareThis

Nice Côte d'Azur fête sa métropole

Nice devrait être la première métropole à voir le jour en France (elle devrait être créée le 1er janvier prochain). Hier les maires des 45 communes se sont réunis symboliquement au CUM de Nice, après avoir voté la veille. Une métropole de près de 545.000 habitants, de la mer au Mercantour, loin cependant des premières ambitions qui visaient une couverture du département.

La photo "historique" des 45 maires réunis pour célébrer la naissance de la nouvelle Métropole Nice Côte d'Azur (Crédit: Photographe Ville de Nice - Pricilia Tallon). Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Ce n'est pas la grande métropole qu'avait ambitionné au départ Christian Estrosi, député-maire de Nice et président de Nice NCA. Mais c'est désormais chose faite. Et de surcroît une première. La première métropole française a en effet été entérinée en milieu de semaine. A l'objectif initial qui était de recouvrir pratiquement le territoire du département s'est imposée cependant une autre logique : une "verticalité" de la mer au Mercantour.

Les obstacles à l'extension de ce qui était encore la communauté d'agglomération de Nice se sont vite révélés d'abord à l'ouest. Antibes, avec Jean Leonetti et Cannes avec Bernard Brochand notamment ne voyaient pas cette extension d'un bon œil. Pas du tout. L'est du département en revanche, paraissait accessible. Mais là aussi, la fronde de petites communes comme Beausoleil, a bloqué l'intégration de la CARF, la Communauté d'agglomération de la Riviera Française, autour de Menton qui, lui, était favorable à l'opération.

L'affaire risquait de prendre plus de temps que prévu. Contre mauvaise fortune bon cœur, l'option d'une extension au nord, sur le Mercantour est restée seule à l'ordre du jour. Elle apportait du territoire, mais peu de poids économique et peu d'habitants supplémentaires. C'est ce qui a été en tout cas entériné mercredi soir par les 27 maires de la CUNCA (Communauté urbaine Nice Côte d'Azur) et qu'ont accepté en même temps dans des lieux différents les représentants des trois communautés de communes du haut pays (Stations du Mercantour, Tinée, Mercantour-Vésubie) qui intégreront la métropole. Célébrée le lendemain par la photo de famille de tous les maires cette future métropole (elle devrait être créée le 1er janvier 2012) rassemblera au total 45 communes pour près de 545.000 habitants.

Le changement de statut, par rapport à la communauté urbaine, apportera principalement des compétences supplémentaires sur les routes départementales (ce qu'avait auparavant le Conseil général), sur les transports scolaires et sur la promotion internationale du territoire. D'autre part, le fait de toucher désormais la frontière italienne permettra de jouer les fonds structurels européens. Mais la métropole sur les rails aujourd'hui, qui a été décriée par une bonne partie de l'opposition locale, ne change pas aussi radicalement la donne qu'elle ambitionnait initialement de le faire.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011