ShareThis

Nice Eco-Vallée fête ses dix ans et une nouvelle ville qui se dessine

Organisée pour le dixième anniversaire de Nice Eco-Vallée, une visite de terrain, du Grand Arénas à Nice Méridia, a permis de voir surgir une nouvelle ville. Trois arrêts temps forts résumaient ces dix premières années : la première pierre de Nouvel'R au Grand Arénas, le Palazzo Meridia en cours de construction, l'immeuble de bureaux en structure bois le plus haut de France, l’inauguration de l’immeuble ANIS et son concept de bureaux-terrasses.

Un croquis dit-on vaut mieux qu'un long discours et une visite sur le terrain, mieux qu'un simple croquis. La visite de terrain des opérations de Nice Eco-Vallée, qui s'est déroulée hier après-midi à l'occasion du dixième anniversaire de l'OIN (Opération d'Intérêt National) a permis de visualiser les emplacements des différents chantiers d'aménagement en cours et à venir, mais également a résumé les dix années d'aménagement déjà engagées.  Ce qui donne aujourd'hui des immeubles déjà construits et des grues un peu partout, du Grand Arénas à Nice Méridia, sans oublier les grands travaux du tram pour filer sur le grand stade Allianz. Impressionnant.

Grand Arénas : pose de la première pierre du Nouvel'R

Comme temps forts de la visite, en effet, ont été présentés trois temps symboliques de la vie d'un projet et trois stades d'avancée des chantiers en cours. Le premier arrêt a été pour la pose de la 1ère pierre de l’immeuble Nouvel’R au Grand Arénas, au débouché de la plaine du Var. Sur 29 000 m², Sogeprom construit un îlot mixte le long du boulevard René Cassin sur l’actuel quartier de l’Arénas. Nouvel’R se composera de deux bâtiments en ossature béton traités différemment pour exprimer légèreté et diversité des fonctions.

A l'ouest, formant un carré avec des angles en creux ou en totem, le premier (R + 8) accueillera 44 logements, une résidence pour étudiants, une autre de tourisme, un hôtel 4 étoiles sous enseigne Okko et des commerces. A l'est, composé de trois sous-ensembles caractérisés par des failles généreuses, le second (R + 6) abritera des bureaux. Un parking public de 650 places servira de socle. Pour Josep Lluis Mateo, urbaniste coordonnateur, urbaniste de la ZAC Grand Arénas "toute la difficulté a consisté à rentrer toutes les fonctions dans un même programme alors que la proximité de l'aéroport en limitait la hauteur."

Le Palazzo Meridia, l'immeuble de bureaux en structure de bois le plus haut de France

Second arrêt : l’immeuble Palazzo Meridia en cours de construction. Prochainement livré, ce sera l'immeuble de bureaux en structure bois le plus haut de France (R+9, 35 mètres). Sur un foncier stratégique, à l’angle de la nouvelle avenue Simone Veil et du cours de l’Université, mitoyen à l’Institut Méditerranéen du Risque et du Développement Durable (IMREDD), lui aussi en construction "Palazzo Méridia" est présenté comme un activateur supplémentaire du développement de Nice Méridia. "C’est un investissement global de plus de 23 M€ HT qui est injecté dans l’économie locale, avec une capacité d’accueil de plus de 500 emplois en tertiaire, recherche et développement" souligne à l'occasion Christian Estrosi, président de la Métropole de Nice Côte d’Azur.

L'inauguration d'Anis, l'immeuble qui imagine le bureau du futur

Troisième temps fort qui mettait fin à la visite de terrain : l’inauguration de l’immeuble ANIS, illustration d'un concept de "bureaux-terrasses". A l'angle de l’avenue Simone Veil et du cours Robini, il comprend 6 300 m² de bureaux, 650 m² de commerces en rez-de-chaussée et 30 places de parking enterrées. Le projet architectural propose une vision du bureau adaptée au climat méditerranéen et une nouvelle idée de la vie au travail. Les circulations verticales, regroupées sur les deux pignons extérieurs et dotées de longs débords qui les protègent du soleil, favorisent les rencontres et les échanges.

En façade, les balcons sont conçus pour travailler dehors, seul ou à plusieurs. Ces espaces extérieurs innovants sont équipés de wifi, profitent de la lumière naturelle et de panneaux vitrés qui les protègent du vent. Pour Pitch Promotion, qui a cherché à imaginer le bureau du futur et proposer un nouveau lieu de travail à Nice, l'option semble bonne. Engagé sans avoir attendu un solide coefficient de réservation, le programme s'est déjà très bien commercialisé.

Christian Estrosi : "En 2020, l’Ecovallée sera "la Nouvelle Nice" 

Outre ces trois temps forts, de Nouvel'R à Anis, la visite a également permis des arrêts ou des explications sur d'autres chantiers en cours ou à venir : face à Nouvel'R, Connexio (11.500 m2), à quelques dizaines de mètres du futur Pôle d'échanges Multimodal de Nice Aéroport abritera bientôt les services de la Métropole; Unity, un bâtiment "smart" de plus de 20.000 m2 composé de bureaux, commerces et de deux établissements hôteliers 3 et 4 étoiles supérieur; Joia Meridia, tout un quartier qui se veut celui du bien-être, un nouveau lieu de vie de 73 500 m² avec 800 logements à la clé et une livraison échelonnée de 2021 à 2025; le terrain du futur Campus d'Apprentissage que réalise la CCI Nice Côte d'Azur.

Et Christian Estrosi de rappeler à la fin de la visite qu'il y a dix ans, peu de personnes croyaient au projet. "En 2020, l’Ecovallée sera "la Nouvelle Nice". Les étapes franchies sont immenses depuis la création de l’OIN il y a 10 ans." Même s'il est encore difficile de visualiser le résultat, à voir les immeubles déjà construits, ceux qui commencent à s'élever, à la ligne de tramway qui fonce vers le grand stade, force est de constater que les choses avancent. A grands pas.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011