ShareThis

Nice Eco-Vallée : trois nouvelles opérations d’envergure validées

Hameau de la Baronne à la Gaude, Grand Méridia et Lingostière sud : ce sont trois nouveaux projets qui ont été validés fin décembre à travers l'approbation du Projet Partenarial d’Aménagement (PPA) pour la période 2019-2032. Nouveau dispositif de la loi Elan, ce PPA qui sera le premier à être signé en France, vise à faciliter la réalisation d'opérations d'aménagement d'envergure.

Le hameau de la Baronne à la Gaude, Grand Méridia et Lingostière sud : ce sont trois nouveaux projets qui vont être lancés dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National Nice Eco-vallée. Ils ont été validés fin décembre par le Conseil d’Administration de l’EPA Nice Eco-Vallée à travers l'approbation du contrat de Projet Partenarial d’Aménagement (PPA) pour la période 2019-2032. Nouveau dispositif de la loi Elan, le contrat de PPA facilite la réalisation d’opérations d’aménagement d’envergure en permettant aux différents partenaires de s’accorder sur les objectifs et les moyens. Ce contrat de PPA sera l’un des premiers de France à être signé. (Photo @DR : une vue des futurs immeubles de Nice Méridia)

Les trois nouveaux projets

  • Le hameau de la Baronne à la Gaude est une opération permettant de structurer un pôle de vie autour du hameau existant. Elle sera menée en étroite concertation avec la commune et donnera lieu à une convention de partenariat spécifique avec la commune de la Gaude et la Métropole Nice Côte d’Azur.
  • Grand Méridia vise à donner une nouvelle échelle à la technopole de Nice Méridia. Ce projet s’articule notamment autour d’un parc urbain de plus de 20 hectares pour développer un nouveau centre de vie à Nice à haute qualité environnementale.
  • Lingostière sud tient dans l'aménagement d’un secteur dédié à l’activité économique non commerciale associée à du logement à haute qualité environnementale (dont 35% logements sociaux) en pied du coteau de Lingostière.

Une nouvelle page qui s'écrit pour Nice Eco-Vallée

Pour ces trois nouveaux projets, l’EPA Nice Eco-Vallée, pilote de l’OIN, interviendra en tant qu’aménageur. "Ce contrat de PPA conforte la relation partenariale entre l’Etat et les acteurs locaux pour la réalisation d’opérations d’aménagement d’envergure", estime l'EPA (Etablissement Public Administratif). "Il permet de poursuivre et amplifier la dynamique lancée sur l’Eco-Vallée pour opérer la mutation économique autour des éco-industries de la Métropole Nice Côte d’Azur, en apportant emplois et qualité de vie à ses résidents actuels et futurs : en 15 ans 7 800 logements dont 35% de logements sociaux (2730) seront réalisés et 7 400 emplois créés".

Pour l'EPA, c'est une nouvelle page qui s'écrit "à l’heure où la première phase de Nice Éco-Vallée s’achève avec sept chantiers actuellement en cours, la poursuite de la réalisation du pôle d’échanges multimodal avec la gare routière dont le financement est validé". Et de rappeler que "les équipements nécessaires et dimensionnés sont prévus, comprenant notamment un parc de plus de 20 hectares en parallèle du tramway qui desservira l’année prochaine Grand Méridia jusqu’au stade Allianz Riviera et qui sera réalisé sous maîtrise d’ouvrage de la Métropole Nice Côte d’Azur".

Une prolongation de six ans de la durée du contrat (2032 au lieu de 2026)

Cet avenant comporte deux objectifs : dresser un bilan de l’avancement des opérations engagées et prévoir les ajustements nécessaires pour s’assurer de leur bonne fin, et déterminer le cadre financier des nouvelles opérations prévues. La prolongation de la durée du contrat de PPA sur six ans supplémentaires (échéance en 2032 au lieu de 2026) va conforter le développement de l’Eco-Vallée estime l'EPA. Les signataires s’engagent à maintenir leurs contributions annuelles sur cette période, soit en numéraire, soit en foncier.

Les collectivités partenaires contribuent à hauteur de 90,5 M€, dont 64,4M€ sont déjà financés dans le cadre du protocole initial pour 2012-2026. Les contributions complémentaires au titre du contrat de PPA représentent 26,1 M€. Elles correspondent à la prolongation sur six années complémentaires des contributions annuelles sur 2027-2032.

Ces contributions sont réparties en trois tiers : un tiers porté par l’Etat, un tiers par la Métropole Nice Côte d’Azur (19,9%) et la ville de Nice (13,4%) et un tiers par la Région et le Département à parts égales. Le montant total de dépenses s’élève à 815 M€ sur 2012-2032 pour les projets déjà engagés et les trois nouvelles opérations prévues dans le cadre du contrat de Projet Partenarial d’Aménagement.

Christian Estrosi met en avant l'effet de levier des financements publics

Pour Christian Estrosi, Président du Conseil d’Administration de l’EPA Nice Éco-Vallée, "l’ambition de l’OIN Eco-Vallée est de modifier en profondeur les modes de déplacement, l’habitat et la structure économique de la Métropole Nice Côte d’Azur en l’orientant vers l’innovation et les technologies vertes avec des critères environnementaux élevés. En huit ans, le nombre d’entreprises sur le territoire a augmenté de 26%, avec une croissance forte des secteurs de la tech.

Pour lui, l’approbation de ce Contrat de Projet Partenarial d’Aménagement renouvelle l’engagement des partenaires publics pour l’Eco-Vallée. "L'effet de levier des financements publics sur notre territoire est indéniable ! Depuis 2012, l'engagement de l'Etat et des collectivités a permis de susciter 900 millions d'investissements privés en parallèle, et ce sont désormais 90,5 M€ de financements publics qui sont engagés pour générer environ 3,5 Mds€ d’investissements privés" a souligné le président de la Métropole.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011