ShareThis

Nice : le CHU face à la double épidémie de grippe et gastro-entérite

Malgré la fin des congés scolaires, la situation reste à ce jour particulièrement tendue au CHU de Nice qui, durant les vacances, a dû faire face à la double épidémie de grippe et de gastro-entérite avec des effectifs réduits, ses équipes ayant également été touchées par la maladie. Aujourd'hui, le pic de l’épidémie n’est pas encore passé. En conséquence, la cellule de crise du CHU de Nice qui réunit la Direction et les responsables médicaux et soignants des Urgences, a acté mercredi la mise en place de mesures exceptionnelles pour faire face à l’afflux de patients :

  • Mise en place dans le service des urgences d’un médecin et d’un infirmier supplémentaires H24 pour l’accueil et d’orientation des patients ;
  • Mise en place d’une cellule d’orientation des patients des urgences chargée du suivi des lits disponibles et de l’orientation des patients vers les unités d’hospitalisation de l’ensemble du CHU ;
  • Ouverture d’une unité de 10 lits supplémentaires en médecine polyvalente post urgences dès le jour même, le mercredi 10 janvier pour assurer la prise en charge de patients le nécessitant et ce jusqu’à la fin de l’épidémie

Des mesures qui s’inscrivent dans la continuité des actions déjà mises en œuvre depuis le 28 décembre 2017 dans le service des Urgences et/ou au centre 15. Il s’agit notamment du renfort du SAMU par la présence de médecins hospitaliers et libéraux en soutien de l’activité de régulation de médecine générale pour répondre à tous les patients et ce dans les meilleurs délais (près de 1.700 appels téléphoniques journaliers observés au plus fort de la crise).


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011