ShareThis

Nice : les ambitions des Assises de la Transition Écologique et Citoyenne

Organisées par le collectif Synergie Transition 06 avec la participation de l'Université de Nice, se sont ouvertes aujourd'hui lundi sur le Campus Saint Jean d'Angely. Jusqu'à vendredi, une quarantaine de conférences scientifiques et une centaine de conférences d'application visent à faire un état des lieux du territoire et dégager les actions à mettre en œuvre face au changement du climat.

Le climat change et le monde change avec lui : ce double constat, qui concerne aussi les Alpes-Maritimes et les territoires proches, a amené des "citoyens azuréens" (ils viennent d'une cinquantaine d'associations regroupées dans le collectif Synergie Transition 06) à organiser les Assises de la Transition Écologique et Citoyenne, Alpes-Maritimes, Alpes du Sud. C'est cet événement unique, lancé avec la participation de l’Université de Nice, qui s'est ouvert ce matin lundi à Nice sur le Campus Saint Angely et qui se poursuivra jusqu'à vendredi 2 novembre. Pendant 5 jours, en quelque 140 conférences sur 10 thématiques, sera entrepris un état des lieux du territoire en matière de consommation, environnement, habitat, urbanisation, transport, alimentation, santé, culture, économie,….et surtout, seront soutenues des initiatives déjà engagées et préparées de nouvelles actions concrètes à mener.

"Nous commençons à discerner les problématiques locales liées à l’environnement ou à la biodiversité. Nous connaissons moins bien les risques économiques et sociaux que les crises émergentes liées au bouleversement global du climat peuvent faire surgir dans les Alpes-Maritimes" écrit ainsi le collectif dans une lettre adressée aux élus des Alpes-Maritimes pour les inviter aux Assises. "En effet, les principaux moteurs économiques locaux, comme le tourisme, les affaires, ou le numérique, sont directement liés à des flux mondialisés qui peuvent être rapidement perturbés par le contexte international des crises. Notre département montre également une résilience très faible en matière d’approvisionnements alimentaires ou énergétiques, deux secteurs qui sont directement impactés par la transformation climatique et par la finitude de certaines ressources essentielles dans les prochaines décennies."

Les Assises proposent ainsi 40 conférences données par des scientifiques et des chercheurs de l'université afin de réaliser un état des lieux du territoire et bien comprendre les problématiques. S'y ajoutent une centaine de conférences applicatives, sur des solutions possibles dans chacun des domaines abordés comme (comme les Potagers de la Vésubie, la lutte contre la pollution des plastiques...) . Elles visent à apporter un soutien aux initiatives locales qui œuvrent déjà dans le sens d’une autonomisation et d’une résilience optimale du territoire et également, autour de temps de débat, d’ateliers thématiques de créer de nouvelles solidarités pour de nouveaux projets.

Parallèlement, une exposition, comprenant aussi bien des travaux scientifiques ou liés aux alternatives que des travaux d’enfants des écoles proches du Campus Saint Jean d’Angély, vient sensibiliser le public à ces changements de société. Enfin, il est prévu la mise en ligne d’une centaine de documents vidéo, et la parution d’un Guide de la Transition Écologique et Citoyenne Alpes-Maritimes, Alpes-du-Sud de 400 pages qui complèteront les informations sur les enjeux locaux liés au bouleversement global du climat. Un mouvement de prise de conscience bien dans la ligne des marches pour le climat et du récent rapport plus qu'inquiétant du GIEC sur les effets du réchauffement climatique.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011