ShareThis

Nice : les dix mesures phares pour le commerce de proximité

Parallèlement au plan national de revitalisation des centres villes lancé aujourd'hui pour les villes moyennes, Nice a dévoilé ce matin un Plan Commerces de Proximité niçois. Il se compose de dix mesures phare que Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole a présentées : site internet dédié, mise en place d'Allo Commerce, recrutement d'un manager du commerce, 30 minutes de stationnement gratuit, soutien à la transition numérique…

Dure période pour les boutiques de centre-ville, pour ce commerce de proximité qui contribue tant à l'agrément des zones urbaines. Sur la Côte d'Azur, il a été déstabilisé par l'implantation de nouveaux centres commerciaux en périphérie (avec une nette accélération du mouvement ces dernières années). Mais de plus, parallèlement, il affronte la déferlante de l'e-commerce qui a ouvert les vannes d'une nouvelle et gigantesque concurrence planétaire. Deux menaces en même temps qui ne concernent pas seulement les commerces de proximité de la Côte, mais ceux de toutes les villes françaises et qui fait aujourd'hui de la revitalisation des centres-villes une véritable cause nationale. (Photo site Web commerce.nice.fr)

Ce qui explique que le Gouvernement ait choisi de lancer un plan de revitalisation des centres-villes. Un plan qui a été présenté aujourd’hui, jeudi 14 décembre, mais qui ne contient à ce stade que des mesures en faveur des villes moyennes, dont Nice ne fait pas partie. D'où un Plan Commerces de Proximité niçois que Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole a lancé ce matin en présence des acteurs économiques et des représentants des commerçants locaux. Il se compose de dix mesures phares qui, selon le maire de Nice, sont engagées dès maintenant

1. La création d’un site internet dédié aux commerçants : Nicecommerces.fr. Un site interactif qui permettra aux commerçants de rester connectés avec nos services en permanence.

2. La mise en place d’Allo Commerce : 04.97.13.45.50. A l’instar d’Allo Mairie, les commerçants n’ont qu’un seul interlocuteur. Hier, un commerçant pouvait avoir des relations avec 6 services : la réglementation des espaces publics,  la collecte, la FRAP, la LAC,  la PM, la mission commerce et artisanat. Aujourd’hui, un seul interlocuteur, Allo commerce.

3. Le recrutement "d’un manager du commerce" en 2018, dont le rôle sera de conforter et soutenir les associations de commerçants de son territoire et œuvrer en faveur d’une vision globale de la stratégie commerciale de la Ville,mais également de rechercher des enseignes et mise en relation avec les services pour favoriser l’implantation de nouveaux commerces.

4.  Un accompagnement de la municipalité à la reprise des locaux vacants. En France, le taux de vacance commercial des centres villes est de 12%.  A Nice, il est de 10%. Nous avons équipé certains de nos propres locaux préemptés et vacants de vitrophanies (autocollants visibles de l'extérieur) pour mieux les identifier. Cette mesure nous a permis de les mettre en valeur et de les vendre.  Il est proposé aux propriétaires de locaux vacants qui le souhaitent que la ville puisse les accompagner pour l’habillage de leurs vitrines afin de faciliter la visibilité et la reprise de ces locaux.

5. Un accompagnement à la création et ou la reprise de commerces. La sauvegarde du commerce existant passe aussi par son renouveau. La création ou la reprise de commerces de qualité s’inscrit pleinement dans notre plan pour le commerce. De ce fait, Initiative Côte d’Azur a été sollicité afin de mettre en place une "Boutique à l’Essai", c’est-a-dire une boutique éphémère. Cela permettra à un jeune artisan ou commerçant de tester gratuitement son activité pour une durée déterminée avant de pouvoir lancer définitivement son activité.

6. En matière de stationnement, pour les clients, au 1er janvier 2018, en plus de la gratuité de la première heure dans les 10 parkings en ouvrage du centre ville 30 mn de stationnement gratuites sont mis en place sur le périmètre de stationnement payant sur voirie. Aucune augmentation des tarifs horaires. Pour rappel 1€30 de l’heure et 2€60 les deux heures, tarif horaire parmi les moins élevés des grandes villes françaises. Cette année 2017, je vous annonce deux weekends de stationnement en voierie gratuits sont prévus avant les fêtes de fin d’année : 16 et 17 décembre et 23 et 24 décembre.

Pour les commerçants, au 1er avril 2018, il sera proposé pour les professionnels qui possèdent un local dans le périmètre de stationnement payant : un abonnement à 65€ /mois (soit 2,60€ / jour) ou 715 €/an, soit un mois gratuit

7. La Création du Comité Consultatif des Commerçants, présidé par Franck Martin qui sera une instance de dialogue permanent avec les acteurs du commerce local et se réunira tous les trimestres.

8. L’organisation d’une journée du commerce à l’échelle de la ville : ce sera le 1er chantier du Comité Consultatif des Commerçants. A cette occasion l’espace public devant les commerces sera à disposition pour cette journée en septembre dont l’organisation sera définie avec le soutien de la ville.

9. Un soutien à la transition numérique pour dynamiser l’économie de proximité et faciliter la digitalisation de l’ensemble de nos commerces. Le commerce fait face à une révolution, avec l’explosion du commerce en ligne. Le chiffre d’affaire du e-commerce a été multiplié par huit entre 2005 et 2015 pour atteindre près de 65 Mds€. Le nombre d’achats en ligne a été multiplié par neuf en dix ans. 77% des français ont un smartphone, 12% des commerçants ont un site marchand. L’arrivée sur Nice de l’application AppiCity pourraity répondre à ces problématiques.

10. Un grand plan de communication pour permettre la dynamisation de l'activité. Cette campagne débutera le 10 janvier, pendant toute la durée des soldes et sera affichée en Italie, à Monaco et sur la Côte d’Azur pour faire la promotion des commerces de la Métropole.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011