ShareThis

Nice : l'université inaugure son centre de calcul interactif

Destiné à servir l'ensemble des projets scientifiques de l’Université et de ses partenaires, ce centre mutualisé fournit une puissance de calcul importante souple d'accès et favorise les transversalités disciplinaires en permettant aussi bien des recherches en biologie que des calculs de géoscience pour la modélisation de la rupture sismique.

L'Université Nice Sophia Antipolis inaugure son centre de calcul interactif aujourd'hui lundi 14 octobre à 11 heures au campus Valrose, Laboratoire Jean Alexandre Dieudonné. Cette plate-forme informatique de calcul intensif de très haut niveau tient dans un container tout équipé qui est arrivé l'an dernier, le 12 septembre 2012. Dans le cadre du contrat de projet état région 2007-2013, il est financé par la Région Provence Alpes Côte d'Azur, le Conseil Général des Alpes Maritimes, le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et l'Europe via les fonds FEDER.

Une approche en temps réel

Destiné à servir l'ensemble des projets scientifiques de l’Université et de ses partenaires, ce centre mutualisé fournit une puissance de calcul importante, souple d'accès et complémentaire à celle des centres nationaux, à l'ensemble des laboratoires de recherche, spécialistes ou non de calcul scientifique. Il couvrira un large spectre de besoins et d'utilisateurs, allant d'étudiants de master ou de doctorat aux spécialistes du calcul scientifique intensif.

Le Centre de Calculs Interactifs a voulu se démarquer des autres centres de calcul "plus intensifs" par une approche interactive : coupler la résolution d'un problème avec sa visualisation en temps réel (in-situ visualization). En d'autres termes, la puissance de calcul des machines du cluster permet d’instrumentaliser la simulation en l'associant à sa visualisation temps réel : la simulation peut ainsi être arrêtée, ses paramètres modifiés en temps réel, grâce à la visualisation nous pouvons voir directement les résultats de ces modifications tout en conservant la main sur la simulation

Un outil qui favorise les transversalités disciplinaires

Ce centre de calculs interactifs favorise également les transversalités disciplinaires en permettant de répondre aux besoins de chercheurs non spécialistes du calcul intensif toutes sciences confondues. Il permettra notamment de réaliser des recherches en biologie pour la simulation de croissance forestière, en économie pour les calculs de taux de productivité, de marge, pour les modèles de prises de décision, en géoscience pour la modélisation de la rupture sismique. Des collaborations avec les industriels se mettent en place, intéressés par le développement du calcul intensif dans la région.

Le centre de calcul sera inauguré aujourd'hui à 11 heures par Michel Cadot, Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône, Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes, Michel Vauzelle, Député, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Frédérique Vidal, Présidente de l’Université Nice Sophia Antipolis, Cyril Robin-Champigneul, Chef de la Représentation régionale de la Commission Européenne.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011