ShareThis

Nice-Matin : une AG des salariés-actionnaires très attendue

Depuis fin décembre, Nice-Matin est de nouveau à la recherche d'un actionnaire, le groupe belge Nethys ayant jeté l'éponge et annoncé son intention de vendre ses parts. L'assemblée générale statutaire de la SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif) pourrait être l'occasion d'en savoir plus et de connaître le nom du repreneur. Pas sûr pourtant.

C'est une assemblée générale annuelle des salariés-actionnaires qui sera très suivie que celle de la SCIC Nice-Matin qui aura lieu demain au siège niçois du quotidien à partir de 13h30 (initialement prévue le 28 janvier, elle avait été reportée d'une journée pour raisons de compatibilité d'agenda). Très suivie car fin décembre le groupe régional de presse s'est retrouvé à la recherche de nouveaux actionnaires. Son actionnaire actuel, le groupe belge Nethys avait alors annoncé in extremis (la date butoir était fixée fin 2018) qu'il ne monterait pas au capital comme prévu (il devait passer de 34 à 51% au 1er janvier 2019, puis à 100% au 1er janvier 2020), qu'il était en négociation pour revendre ses parts et qu'il demandait donc un moratoire de trois mois pour finaliser. Ce qui reportait au 31 mars 2019.

D'où l'intérêt tout particulier pour ce rendez-vous annuel qui pouvait être l'occasion de connaître le nom de ce nouveau repreneur. En pole position était et reste avancé le nom de Privinvest Medias, le groupe de presse de l'homme d'affaires Iskandar Safa. Il était déjà sur les rangs en 2014 quand le Tribunal de commerce de Nice avait choisi la SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif) montée par salariés.

Mais si l'éditeur du magazine Valeurs actuelles, s'était dit prêt à racheter les participations de l’entreprise liégeoise dans Nice-Matin et La Provence, rien n'a filtré depuis de chez lui, comme de chez Nethys. Depuis fin décembre, c'est de nouveau le silence radio de ce côté. Tout juste il est revenu que Nethys avait reçu des représentants de Privinvest mais que, parallèlement des contacts étaient intervenus avec le groupe immobilier monégasque Marzocco qui avait également postulé en 2014 au sein du consortium Nice-Matin-Avenir monté avec le groupe de presse belge Rossel et Safa.

Alors peut-être une annonce demain après-midi lors de l'AG. Mais rien n'est moins sûr et il faudra vraisemblablement attendre la fin mars pour savoir qui sera le nouveau maître de Nice-Matin.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011