ShareThis

Nice : Qatar Airways concrétise son retour en force sur l'aéroport

Quatre ans après avoir fermé son Nice-Doha, faute de droits de trafic suffisants, Qatar Airways revient en grand à Nice avec à partir du 4 juillet, 5 Nice-Doha hebdomadaires directs contre trois liaisons auparavant avec arrêt à Milan.

Ce n'est pas une surprise, mais une confirmation et une concrétisation : Qatar Airways a précisé son grand retour sur l'aéroport Nice Côte d'Azur, quatre ans après avoir fermé son Nice-Doha, faute de droits de trafic suffisants. Hier, Akbar Al Baker, le directeur général a annoncé ainsi la réouverture du Nice-Doha à partir du 4 juillet prochain. Un retour en force puisqu'il s'agira d'une liaison par gros porteur (Boeing 787 Dreamliner avec 254 sièges et 22 classes affaires) à raison de 5 vols par semaine (tous les jours de la semaine sauf les lundis et mercredis).

Ce programme représente une véritable montée en puissance puisqu'auparavant, le Nice-Doha n'assurait que 3 fréquences hebdomadaires avec un vol qui, de plus, comportait un arrêt à Milan. Désormais, c'est de vols directs qu'il s'agit. Ce retour en force ne devrait pas faire les affaires d'Air France : Doha sert également de hub sur l'Asie, et du même coup, en plus de la clientèle moyen-orientale, Qatar Airways captera une partie de la clientèle azuréenne vers l'Asie et, dans l'autre sens, de l'Asie sur la Côte d'Azur.

Le départ de Qatar Airways en 2013 avait fait l'objet d'une vive polémique. La compagnie qatari était arrivée sur la plateforme azuréenne en novembre 2010 avec un Nice-Doha trois fois par semaine via Milan. Cette liaison ouvrait aux Azuréens l'accès au hub de Doha et, à côté du Nice-Dubai d'Emirates, offrait une ligne directe sur Nice supplémentaire pour toute la clientèle moyenne-orientale. Vu son succès, Qatar Airways avait envisagé d'augmenter la fréquence. Mais, en 2013, faute d'avoir pu obtenir des droits de trafic supplémentaires, le groupe avait dû arbitrer pour une augmentation de fréquences sur le Paris-Doha. Il avait alors décidé, avec regret, de se retirer de Nice pour se concentrer sur la capitale. La Côte d'Azur n'avait pas apprécié alors les limitations de droits de trafic imposées par la DGAC.

Quant au retour, il était dans les cartons depuis juin 2015. Depuis que le Qatar avait obtenu des droits de trafic supplémentaires pour ouvrir des lignes aériennes au départ de Nice et Lyon. Une augmentation de droits de trafic qui, pour beaucoup, avait été placée dans la balance pour la vente de 24 Rafale à l'émirat en mai 2015. Ce retour avait été annoncé en mars 2016. Il se concrétise aujourd'hui.

Dominique Thillaud : une grande nouvelle pour l'attractivité de la Côte

Président du Directoire d’ Aéroports de la Côte d’Azur, Dominique Thillaud s'est réjoui de ce retour en espérant que le passage en vol quotidien sera autorisé par la France au plus vite. "Quatre ans après le départ forcé, c’est un juste rééquilibre pour un acteur de poids, de renommée mondiale, soutenant activement le développement de notre territoire" a-t-il déclaré dans un communiqué.

"La nouvelle desserte permettra de drainer encore plus de voyageurs et de marchandises venus du Golfe, d’Océanie, d’Afrique et d’Asie (de/vers la Côte d’Azur) ; tout en renforçant la portée internationale de notre réseau long-courrier sur des destinations exclusivement desservies par Qatar Airways. Soit des touristes venus de nouveaux horizons pour la destination Côte d’Azur France. Une grande nouvelle pour l’attractivité de notre territoire en ce début d’année !"


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011