ShareThis

Nice : Qatar Airways, le grand retour à l'été 2017

Le Pdg du groupe, Akbar Al Baker, a annoncé hier au salon du tourisme de Berlin, l'ouverture à l'été 2017 de cinq Nice-Doha hebdomadaires par gros porteurs, parmi le lancement de 14 nouvelles destinations internationales. Pour mémoire, Qatar Airways, qui avait opéré à Nice à partir de novembre 2010, s'était retiré de la plateforme azuréenne en 2013, faute d'avoir pu obtenir une augmentation de ses droits de trafic.

Le retour de Qatar Airways sur l'aéroport de Nice était dans les cartons depuis juin 2015. Depuis que le Qatar avait obtenu des droits de trafic supplémentaires pour ouvrir des lignes aériennes au départ de Nice et Lyon. Une augmentation de droits de trafic qui, pour beaucoup, avait été placée dans la balance pour la vente de 24 Rafale à l'émirat en mai 2015. Mais c'est hier à Berlin à l'occasion de l'ITB, salon de tourisme international, que l'annonce officielle du retour de Qatar Airways a été faite par Akbar Al Baker, PDG du Groupe (au centre sur la photo ci-dessus) : la compagnie reviendra à Nice à l'été 2017 avec cinq Nice-Doha par semaine opérés par un gros porteur.

Un départ en 2013 qui avait fait polémique

Second point de départ de Qatar Airways en France, l’ouverture de Nice, a-t-il été indiqué, "offrira la possibilité aux habitants de la Côte d’Azur de profiter du réseau mondial de la compagnie, et permettra à de nombreux nouveaux visiteurs de découvrir des attraits de cette région". Pour rappel, le départ de Qatar Airways en 2013 avait fait l'objet d'une vive polémique.

La compagnie qatari était arrivée sur la plateforme azuréenne en novembre 2010 avec un Nice-Doha trois fois par semaine via Milan. Cette liaison ouvrait aux Azuréens l'accès au hub de Doha et, à côté du Nice-Dubai d'Emirates, offrait une ligne directe sur Nice supplémentaire pour toute la clientèle moyenne-orientale. Vu son succès, Qatar Airways avait envisagé d'augmenter la fréquence. Mais, en 2013, faute d'avoir pu obtenir des droits de trafic supplémentaires, le groupe avait dû arbitrer pour une augmentation de fréquences sur le Paris-Doha. Il avait alors décidé, avec regret, de se retirer de Nice pour se concentrer sur la capitale.

Ce qui avait engendré sur la Côte d'Azur un vif ressentiment envers la DGAC, accusée de pas accorder de nouveaux droits de trafic pour favoriser les aéroports parisiens et Air France tandis qu'une pétition était lancée en faveur d'un développement de lignes intercontinentales sur la plateforme azuréenne. L'affaire de Qatar Airways pèse d'ailleurs aujourd'hui dans la privatisation de l'aéroport, les actionnaires locaux récusant ADP (Aéroports de Paris) en tant qu'acquéreur potentiel des parts de l'Etat.

14 nouvelles destinations lancées

Ce retour sur Nice a été annoncé hier par Akbar Al Baker, PDG du Groupe Qatar Airways, et fait partie du lancement de 14 nouvelles destinations dont cinq en Europe (outre Nice ce sont Pise en Italie, Sarajevo en Bosnie, Helsinki en Finlande et Skopje en Macédoine). Quatre nouvelles destinations ouvertes se trouvent dans le Pacifique et l’Asie du Sud-Est : Auckland (Nouvelle Zélande), Chang Mai et Krabi (Thaïlande) et les Seychelles. Six autres sont en Afrique : Marrakech (Maroc), Windhoek (Namibie), Douala (Cameroun), Libreville (Gabon), Lusaka (Zambie).

A noter aussi que, pour le quotidien La Tribune, ce retour sur Nice risque d'avoir un impact dans les négociations qui s'engagent entre les pilotes et la direction d'Air France, le SNPL, principal syndicat de pilotes restant vent debout contre l'augmentation des droits de trafic accordées aux compagnies du Golfe qu'il estime être largement subventionnées ce qui vient fausser la concurrence. 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011