ShareThis

NXP et Kalray vont relever ensemble le défi de la voiture autonome

Deux sociétés technologiques qui travaillent sur la voiture intelligente à Sophia Antipolis, NXP Semicondutors et Kalray, ont choisi la vitrine mondiale du CES Las Vegas pour annoncer un partenariat en vue de relever le défi que pose en termes de sécurité la voiture autonome. Ils envisagent ainsi de commercialiser une plateforme commune basée sur l’Intelligence Artificielle. A Las Vegas, ils feront la démonstration de leur plateforme associée au prototype de la solution logicielle ouverte Apollo du Google chinois Baidu.

Deux sociétés qui travaillent sur la voiture autonome à Sophia Antipolis ont choisi le CES de Las Vegas pour annoncer un partenariat dans ce domaine. NXP, qui dispose dans la technopole d'un labo d'environ 250 personnes ,et Kalray, société grenobloise pilotée par le serial entrepreneur sophipolitain Eric Baissus, qui a ouvert au Business Pôle une entité dédiée au véhicule intelligent, veulent ainsi associer leurs technologies pour "fournir une solution sûre et fiable pour les véhicules autonomes". Ils ont notamment annoncé leur volonté de commercialiser une plateforme commune basée sur l’Intelligence Artificielle.

"Apporter une solution aux défis de sécurité rencontrés par les solutions expérimentales actuelles"

NXP Semiconductors, leader dans les technologies pour les nouvelles générations de véhicules, et Kalray, pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, comptent combiner le portfolio de solutions avancées et sécurisées d'aide à la conduite (ADAS) de NXP avec les processeurs MPPA® ("Massively Parallel Processor Array") intelligents et de haute performance de Kalray. "Cette nouvelle plateforme est cruciale car elle répond aux exigences en matière de performance et de sureté de fonctionnement pour une conduite autonome", expliquent les deux sociétés dans un communiqué commun.

"Elle a vocation à offrir une réponse aux besoins à court terme des véhicules de niveaux 2 et 3 dans l'optique d’adresser prochainement les véhicules autonomes de niveaux 4 et 5. L’objectif de cette coopération est de répondre à la demande croissante pour les véhicules autonomes et d’apporter une solution aux défis de sécurité rencontrés par les solutions expérimentales actuelles. Le marché est actuellement confronté aux défis et aux risques liés à la sécurité des véhicules sans conducteur".

Une plateforme de calcul centrale basée avant tout sur la sécurité

Il est fait remarquer que de manière générale les consommateurs se montrent enthousiastes face à l’idée des véhicules autonomes. Mais des réserves sérieuses restent de mises quant à la sûreté de ces véhicules autonomes. Un sentiment renforcé suite aux accidents très médiatisés impliquant des prototypes et des véhicules expérimentaux. D'où le besoin de solutions robustes qui permettent à l’unité centrale de traitement d’un véhicule de protéger les passagers au travers d’une approche de sécurité sophistiquée et éprouvée.

C'est ce que propose NXP qui fournit depuis plus de 25 ans cette expertise dans des types de systèmes de sécurité fonctionnelle nécessaires pour s’attaquer à la conduite autonome. NXP et Kalray veulent aussi développer ensemble une plateforme de calcul centrale qui soit basée avant tout sur la sécurité. Dans le cadre de ce partenariat stratégique, NXP apportera ses processeurs haute performance S32 pour les opérations les plus critiques répondant aux normes de sécurité ASIL-D et ASIL-B et ciblant également les fonctions de planification de trajectoire.

A Las Vegas, une démonstration en liaison avec le Google chinois Baidu

Kalray quant à lui apportera la performance unique de ses processeurs MPPA® pour gérer en toute sécurité les fonctions critiques telles que les traitements d’intelligence artificielle et la perception de l’environnement du véhicule. Le premier exemple de ce partenariat sera l’intégration des processeurs MPPA® de Kalray dans la Bluebox de NXP, une plateforme de conduite autonome embarquée, basée sur ARM (société également présente dans la technopole).

Cette solution, développée pour supporter les standards ouverts de l’industrie, devrait répondre aux principaux enjeux liés à l’autonomie en termes d'énergie et de sécurité. A Las Vegas, les deux partenaires feront la démonstration de leur plateforme associée au prototype de la solution logicielle ouverte Apollo dédiée à l’automobile du Google chinois Baidu.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011