ShareThis

Pierre Laffitte voit l'avenir de Sophia dans la lutte pour le climat

Si elle n'était pas prévue, l'intervention de Pierre Laffitte marquera la grande conférence d'hier à SKEMA sur les 50 ans de Sophia Antipolis. Le fondateur de la technopole a plaidé pour que Sophia s'engage dans la lutte contre l'emballement climatique en saisissant l'occasion d'un grand plan climat européen qui pourrait être doté de 1.000 milliards d'euros. Une "standing ovation" lui a été réservée.

C'était improvisé. Mais c'est un message qui a éclairé la conférence sur le thème de "50 ans de recherche et d'innovation pour dessiner le monde de demain", grand-messe chargée de marquer le cinquantenaire de la technopole. Invité à monter à la tribune par Jean Leonetti, président de la CASA, Pierre Laffitte, le fondateur de Sophia Antipolis, à 94 ans, ne s'en est pas privé. Il n'avait pas prévu d'intervenir, mais il a improvisé et n'en a pas moins délivré un message qui est venu apporter le souffle d'une vision pour les prochaines années de Sophia. (Photo WebTimemedias. Pierre Laffitte à la tribune dans le grand amphi de SKEMA Sophia).

Réchauffement climatique : un immense risque pour l'humanité

Son combat d'aujourd'hui, c'est le climat. Géologue de formation, u Laffitte connait bien les risques d'une montée des eaux sous l'effet d'un réchauffement climatique. Et il souhaiterait mettre la technopole en pointe dans ce combat pour éviter l'emballement du climat qui menace. Pour le sénateur honoraire, suite aux élections européennes qui ont mis en lumière la volonté des Français comme celle des autres Européens de lutter sérieusement pour l'avenir de la planète, un Plan Climat de l'ordre de 1.000 milliards d'euros devrait pouvoir passer. A Sophia de se saisir de cette opportunité.

"Nous avons la possibilité d'agir avec l'association internationale des parcs scientifiques qui regroupe plus de 100.000 entreprises de par le monde. L'IASP pourrait participer à l'opération pour éviter l'emballement climatique. Par la montée des eaux qu'il entraîne, il menace de submerger la moitié de l'humanité. Toutes les villes côtières du monde, représentant la moitié de l'humanité et tous les ports qui permettent à l'humanité de commercer seraient sous la mer. Faisons quelque chose à partir de Sophia pour les 50 prochaines années en commençant de suite parce que c'est urgent. Développons des actions avec l'association mondiale des villes côtières."

"Standing ovation" pour Pierre Laffitte

"C'est un projet qui apporterait une attractivité mondiale à la technopole. Eviter l'emballement du climat, bien sûr, c'est difficile. Mais ce n'est pas impossible. Comme il y a cinquante ans, transformer une garrigue en technopole, c'était difficile. Mais ça n'a pas été impossible". Un message qui a touché l'amphithéâtre de SKEMA Sophia où se tenait la conférence avec le public qui spontanément s'est levé et a réservé une "standing ovation" au fondateur de la technopole.

Après la conférence de l'après-midi, la fête s'est poursuivie à la Mouratoglou Academy en toute convivialité cette fois. Elle a réuni quatre à cinq cents personnes. L'écosystème de Sophia au complet, dirigeants, chercheurs, académiques, salariés de toutes disciplines. L'occasion d'une grande fertilisation croisée, l'expression mythique de Sophia Antipolis, dans un des nouveaux lieux magiques du parc technologique.

La "Standing ovation" à Pierre Laffittte.

Autre temps fort de cette journée du 13 juin, l'inauguration de l'exposition du Cinquantenaire sur la place Bermond.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011