ShareThis

Programme STEM de SKEMA : les 25 ans de "l'accélérateur de carrière"

La fête à Nice, pour célébrer le 25ème anniversaire de STEM SKEMA, le programme de management en formation continue de la Business School. L'occasion de réunir les promotions des trois campus (Sophia, Lille et Paris) et de faire un point d'étape sur un parcours qui joue à fond le management à l'heure de la transformation digitale et de l'innovation, deux facteurs d'excellence de l'ADN de SKEMA.

Tous les anciens diplômés des campus de Sophia, Lille et Paris du programme en management STEM de SKEMA, "l'accélérateur de carrière", n'avaient certes pu faire le voyage. Mais la famille s'est retrouvée et ils étaient plus d'une soixantaine (sur un total de six cents depuis la création) à fêter samedi dernier à Nice, plage du Radisson Blu, les 25 ans de ce programme "Responsable opérationnel et stratégique PME-PMI". L'occasion de faire un point d'étape, de voir ce que STEM avait pu apporter à chacun et de constater que tous les cas de figure se retrouvent.

Ainsi, certains ont créé une entreprise, voire plusieurs ; d'autres ont pu accéder à une fonction de direction dans leur entreprise ou ont changé de société pour un poste qui leur convenait mieux. Pour l'ensemble, STEM a répondu à leur besoin d'évolution professionnelle et leur a donné la confiance et la force de sauter le pas.

Lancé il y a 25 ans par François Xavier Boucan, professeur au CERAM (l'ancien nom de SKEMA), le programme était né d'un besoin : accompagner et accélérer la carrière d'opérationnels et de managers de proximité qui visent des responsabilités plus larges. En résumé, faire fonctionner l'ascenseur professionnel à partir d'un accroissement des compétences. Pour cela, le programme de formation continue, qui se suit sans quitter son activité, vient combiner des enseignements dans l'ensemble des grands domaines du management avec un parcours de développement personnel et professionnel. Il s'agit de consolider ses compétences mais aussi de développer les attitudes-clés pour accélérer sa carrière.

Cette vocation initiale n'a pas changé. Mais, alors que globalisation et digitalisation du monde ont bouleversé les données du management, STEM vient répondre à de nouveaux besoins des entreprises et, parallèlement, démultiplie les opportunités pour les professionnels qui s'y engagent. Cette carte du nouveau management, STEM la joue déjà depuis quelques années. Mais il compte encore la renforcer.

"C'est un des points forts de la nouvelle maquette que nous mettons en place à la rentrée", explique Sophie Botte, directrice du programme. "Nous intégrons notre expérience de la globalisation et notre expertise sur la transformation digitale qui font partie de l'ADN de SKEMA. Il est prévu ainsi des séminaires sur les nouvelles façons de manager avec des structures moins hiérarchiques, plus plates, et surtout plus agiles, des sessions orientées sur le management d'une innovation qui peut se trouver aussi au niveau de l'entreprise. Cela répond aussi aux attentes des entreprises dans lesquelles travaillent nos STEM."

+ d'infos

  • Ce qu'ils recherchent et trouvent dans le parcours STEM

  • Sur une période de 25 ans, les profils restent finalement assez stable en moyenne avec des personnes de tous les âges (mais très peu de jeunes évidemment puisqu'il s'agit de formation continue). Le gros des troupes se tient toutefois dans le créneau des 30-40. Ce sont des personnes qui ont une expérience professionnelle, ont déjà réalisé un beau parcours et ont le plus souvent un niveau de diplôme (bac, bac+2 voir licence).
  • "Ils viennent chercher dans le STEM de quoi évoluer pour la suite", note Sophie Botte. "Nous les aidons à acquérir une vision plus globale des enjeux de l'entreprise, à sortir d'une vision trop sectorielle (comptable, commerciale…) et à prendre du recul. A la fin de l'année, les pièces du puzzle s'assemblent. Samedi, un mot est sorti plusieurs fois au travers des conversation : c'est celui de maturité. C'est fou ce que j'ai gagné en maturité ont assuré plusieurs anciens."
  • "Le deuxième élément essentiel qui leur est apporté, c'est la transformation personnelle. Il s'agit de prendre une posture plus entrepreneuriale, pro-active. C'est un fondement du STEM et c'est ce qui figure également dans les valeurs de SKEMA : chercher à faire la différence, que ce soit comme créateur d'entreprise ou pas. Dans le parcours de l'année, la réalisation d'un projet de création d'activité a dans ce sens un effet transformateur fort. Cela s'observait déjà à l'origine du programme, mais se retrouve toujours aujourd'hui."


Devant les gateaux d'anniversaire (Photo DR) : de gauche à droite François Xavier Boucand qui a lancé le programme voilà 25 ans, Sophie Botte, directrice du programme, Christine Conil et Sihame Henry de Giroval qui coordonnent le programme.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011