ShareThis

Publicité : le #MeToo des Lionnes au festival Cannes Lions

"Les Lionnes" comptent bien profiter de Cannes Lions, le grand rassemblement mondial des professionnels de la publicité du 17 au 21 juin au Palais des Festivals, pour rugir contre le "sexisme ordinaire" qui selon elles, serait encore pire dans le monde de la pub que dans celui du cinéma. Au programme, un "Off" des Cannes Lions sur la Croisette.

Des Lionnes bien décidées à rugir lors des Cannes Lions, le Festival international de la publicité qui se tient au Palais des Festivals de Cannes du 17 au 21 juin prochain. Fondée en mars dernier, l'association de femmes publicitaires créée par Christelle Delarue, CEO de Mad&Woman, a annoncé en effet qu'elle allait organiser sur la Croisette un "Off" des Cannes Lions pour lutter contre le sexisme dans la publicité. Pour les Lionnes, le Festival du film en mai et celui de la publicité en juin, s'ils "apparaissent égaux en charme comme en magie, souffrent aussi et surtout des mêmes maux". Et pour elles, "le Palais des festivals, alors, se révèle moins comme le temple de la création artistique que comme celui du sexisme ordinaire". (Photo capture d'écran. Les Lionnes ont mis en place le premier "générateur de verbatim". Il s'affiche sur Instagram @leslionnesfrance).

Une situation qu'elles estiment même pire dans le monde de la pub. "Peut-être la publicité́ peut-elle même s’enorgueillir d’être encore plus dépassée... là où l’industrie cinématographique a tant bien que mal opéré un nécessaire #MeToo", écrivent-elles dans un communiqué. "Jurys historiquement écrasés par les hommes, récompenses en forme de cooptations fraternelles, équipes non-paritaires, agences irrespectueuses des législations en termes d’équité́, débordements et comportements déviants : le tableau est sombre pour un secteur qui n’a pas grand-chose à envier à l’ère des Mad Men."

D'où leur volonté de "rugir et dénoncer l’androcentrisme de la publicité́ " dès le 17 juin à Cannes où se réunissent les acteurs majeurs de la communication, de la publicité et des médias ainsi que les start-up les plus innovantes. Les Lionnes, aux côtés d’autres associations qui défendent les intérêts des femmes du secteur, "seront sur place afin de siffler la fin de la récréation et de remettre le talent féminin où il mérite de trôner, sur le devant de la scène."

Avant même l'ouverture de Cannes Lions, une première action a été menée à Paris par ce collectif qui revendique 200 membres. Mercredi et jeudi 5 et 6 juin, une opération d'affichage "sauvage" avec des "visuels des pires témoignages sexistes" a été lancée sur une dizaine d'agences parisiennes. La suite de ce #MeToo de la pub, elle, se jouera à Cannes.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011