ShareThis

Pubs sur le Carlton de Cannes : Paysages de France porte plainte

L'association agrée de protection de l'environnement avait déjà lancé un premier tir de barrage en juin et dénoncé la pollution visuelle de la façade belle époque lors des grandes manifestations cannoises. Cette fois, rappelant que le palace est protégé au titre des monuments historiques et ne peut servir de support de pub, elle va plus loin en déposant plainte et en dénonçant une "délinquance 5 étoiles". La mairie de Cannes a répliqué.

Palace protégé au titre des monuments historiques, le Carlton de Cannes peut-il multiplier les grands panneaux d'annonces sur sa façade belle époque et la transformer en une sorte de sapin de Noël publicitaire ? Non, persiste et signe Paysages de France. L'association agréée de protection de l'environnement, assure qu'il n'en a pas le droit. Formellement. C'est illégal au regard du code de l'environnement. Sur ce point, l'association avait déjà lancé un premier tir de barrage en juin dernier. La DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) avait réagi en passant des messages à la mairie de Cannes, les Bâtiments de France et la Préfecture étaient intervenus. Sans grand succès. (Ci-dessus : la photo que met en avant Paysages de France dans son communiqué)

Devenu propriété qatarie en 2014, le Carlton, sous l'effet du premier assaut de juin, avait certes fermé l'accès de son site Internet carltonadvertising.com qui invitait à "réserver les meilleurs emplacements pour votre communication pendant les plus prestigieuses manifestations cannoises". Mais les panneaux avaient refleuri sur la façade lors du dernier MIPCOM. D'où la décision de Paysages de France, annoncée hier par un communiqué intitulé "Pubs sur le Carlton à Cannes : délinquance cinq étoiles !," de saisir cette fois le procureur de la République en portant plainte contre l’auteur de ces infractions.

"Depuis des années, c’est un véritable "festival"… Les installations de publicités sur la façade du Carlton, protégée au titre des monuments historiques, s’enchainent au fil des manifestations sur des surfaces se comptant en centaines de mètres carrés", relève l'association. Et de rappeler que "c’est pourtant une interdiction absolue à laquelle il ne peut être dérogé, même dans le cadre d’un règlement local de publicité : « Toute publicité est interdite sur les immeubles classés ou inscrits au titre des monuments historiques. […] » Le Code de l’environnement, dans son article L581-4, est donc très clair".

Pour l'association, la protection au titre des monuments historiques "implique une responsabilité partagée entre les propriétaires et la collectivité nationale au regard de sa conservation et de sa transmission aux générations à venir". (Site du ministère de la culture). C’est une servitude de droit public, non une autorisation à utiliser un écrin architectural pour vanter tel ou tel produit !". Donc, pour elle, basta toute pub sur la façade protégée du Carlton. Une affaire à suivre lors des prochains grands rendez-vous cannois.

La réplique du maire de Cannes : "ll ne suffit pas d’un titre racoleur et d’affirmations agressives pour faire une vérité"

Concernant les "pubs sur le Carlton de Cannes", le maire de Cannes a réagi aux déclarations de l’Association Paysages de France qui accuse les pouvoirs publics d'inaction en publiant un communiqué en fin d'après-midi.

"ll ne suffit pas d’un titre racoleur et d’affirmations agressives pour faire une vérité", attaque David Lisnard. "Les exploitants de l’hôtel Carlton (Intercontinental depuis plus de trente ans) pratiquent des affichages éphémères durant les grands événements cannois, notamment depuis 70 ans pendant le Festival de Cannes".

"Si la publicité est interdite sur un Monument Historique, la loi y autorise en revanche la pose de pré-enseignes.

"Un panneau est catégorisé comme "pré-enseigne" à partir du moment où il correspond à l'annonce d'une activité qui se déroule à l’intérieur du bâtiment."

"En l’occurrence durant le dernier Tax Free, la phrase « Meet us at Carlton », renvoyant à un showroom du parfum à l’intérieur de l’hôtel, était présente en grand format de manière centrale, claire et visible sur la façade du Carlton, et reprise sur chaque enseigne en façade."

"La Mairie de Cannes, en cohérence avec l’analyse de la préfecture vérifie, en amont de chaque demande d'installation de panneaux, si la réglementation nationale et locale est bien respectée, ce qui est le cas pour la situation évoquée ci-dessus."

"La ville de Cannes et la préfecture ont ainsi en juin dernier demandé le retrait d'un dispositif d'affichage sur les façades du Carlton, dans la mesure où la procédure de demande d'autorisation n'avait pas été en l'espèce respectée."

"Il faut rappeler que cette pratique est ancienne, quels que soient les propriétaires des murs. Elle est limitée à quelques grands événements internationaux."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011