ShareThis

Quand des étudiants de SKEMA se mettent au service de Key Infuser

Travaux pratiques en prise directe sur le monde des entreprises innovantes pour des étudiants du MSc International Business de SKEMA Business School à Sophia Antipolis. Ils se sont mis au service de la start-up qui a conçu KiOne. C'est un petit robot-doigt tactile qui a fait sensation au dernier CES de Las Vegas. Leurs missions : développer le produit à l'international et ouvrir des pistes de diversification.

Des étudiants du MSc International Business de SKEMA Business School qui se mettent au service de Key Infuser, une start-up technologique de la technopole : c'est là un exemple concret de mise en pratique des relations entre le monde académique et les entreprises innovantes qui se joue à Sophia Antipolis. Key Infuser est une jeune start-up, encore incubée dans l’incubateur de ParisTech, spécialisée dans la robotique de précision. Dans une optique de pédagogie des objets connectés, la start-up a conçu KiOne, un petit robot-doigt tactile qui présente des démonstrations de produits digitaux en réel. Un petit-robot qui a fait sensation au dernier CES de Las Vegas (sur la photo ci-dessus, l'équipe de la start-up sur son stand au CES). Et c'est pour doper son développement que Key Infuser s'est tourné vers les étudiants et a choisi de solliciter leur support.

Dans leur cursus "Innovation ouverte pour entrepreneurs mondiaux", ces derniers découvrent comment les organisations innovantes utilisent, dans leurs processus d'innovation, les idées et les connaissances de tous les acteurs. L’étude de la dynamique de Key Infuser se révèlera aussi comme une excellente mise en pratique de cet enseignement théorique. La première des missions définies sera de développer leur marché à l’international. Avec l’aide de Renata Kaminska, Directrice du programme, ils devront proposer à Key Infuser, un plan de développement à l’international avec une analyse de la concurrence mais également des partenariats à mettre en place, et des contraintes légales ou économiques propres à chaque marché.

Ils devront également leur donner des pistes de diversification, imaginer pour eux de nouveaux produits et marchés sur la base de leur technologie. Les étudiants seront alors encadrés par Bruno Cirillo, également professeur à SKEMA Business School. Une coopération qui, pour Lidwine Martinot, la CTO de Key Infuser, suscite un intérêt mutuel : "elle permet à des étudiants de travailler sur un projet réel et pour nous c'est une véritable occasion de confronter notre produit à un regard nouveau."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011