ShareThis

Qu'est ce qui fait courir la presse vers le Net ?

A l'heure actuelle, la question n'est plus de savoir s'il faut ou non surfer sur la vague, mais comment, soit être les premiers dans un nouveau domaine, soit se distinguer.



Qu'est-ce qui fait aujourd'hui courir les rédacteurs en chef vers Internet ? Echaudée par un passé télématique qui se transforma vite en passif, la presse télématique française a mis du temps avant de prendre conscience des enjeux socio-économiques des réseaux. Aujourd'hui en voie d'être résorbé, le retard de la presse française face à la vague high-tech n'est pratiquement plus qu'un mauvais souvenir. Selon MediaInfo, il existait en 1996, plus de 2000 journaux en ligne, dont 765 titres américains et 300 européens, ce chiffre étant en constante augmentation.

Les avantages d'Internet
La presse européenne et plus spécialement la presse française ont rattrapé leur retard. Le taux d'équipement en matériel informatique est symptomatique d'un boom technologique dont les répercussions se retrouvent bien évidemment sur la Toile.
A l'heure actuelle, la presse électronique se scinde en deux grandes familles : le on-line c'est-à-dire Internet et un journal entièrement immatériel et le off-line avec un journal condensé sur CD-ROM. La première solution recueille largement tous les suffrages des grands groupes internationaux en raison des avantages immédiats d'un journal sur Internet.
Sur le plan économique, le journal électronique entraîne une baisse des coûts considérable avec la fin de la gestion de la chaîne d'impression par rotatives, la fin des délais incompressibles de bouclage, la fin de la course à la modernisation des infrastructures et donc des investissements massifs qui en découlent. D'autre part, Internet libère la presse de son éternelle épée de Damoclès: les conflits avec les ouvriers du Livre car, comme le note ironiquement Serge Guérin 'les bits, contrairement aux salariés des imprimeries ne font pas grève'.
Ce gain de temps et d'argent dans un contexte économique morose pour la presse écrite fut une véritable aubaine pour les audacieux du secteur lassés de voir la courbe des ventes fléchir inexorablement. En matière de presse électronique, la majorité des grands groupes a désormais compris l'enjeu du web et franchi avec succès le Rubicon électronique. Seuls quelques irréductibles, à l'image du Figaro par exemple, préfèrent prendre leur temps et n'offrir pour l'instant qu'une vitrine promotionnelle de leur journal.

Professionnels et amateurs passionnés
Contre toute attente, des titres de la PQR, comme 'Les DNA' (Dernières Nouvelles d'Alsace) ou 'Nice-Matin', ont parfois pris de vitesse des grands groupes nationaux et ont affiché dynamisme et audace face à des journaux nationaux souvent attentistes. Seul 'Libération' fut vraiment pionnier en la matière et développa une politique éditoriale originale, se démarquant nettement de ses concurrents immédiats qui ne voyaient au début dans Internet qu'une simple extension du support papier.
Désormais, chaque jour, le web accueille de nouveaux organes de presse, comme dernièrement le 'Chicago Tribune' ou le magazine américain 'Newsweek'. Même le plus vieux quotidien du monde le 'Wiener Zeitung' (journal de Vienne), fondé en 1703, s'affiche maintenant sur le réseau ! Une chose est sûre, la presse internationale n'a plus peur du World Wide Web.
A l'heure actuelle, la question n'est plus de savoir s'il faut ou non surfer sur la vague high tech mais comment être les premiers ou tout du moins comment se distinguer des autres. Michel Colonna d'Istria, directeur adjoint du 'Monde Interactif', explique que 'Le Monde' souhaite 'la transposition la plus fidèle possible du journal papier'(la charte graphique du Monde Interactif a toutefois été totalement remaniée début juin). Beaucoup au départ, ont ainsi gardé une charte graphique qui matérialise fidèlement la filiation entre les deux organes de presse.
'Internet est le lieu de la biodiversité par excellence'affirmait récemment Jean-Pierre Cloutier, auteur des 'Chroniques de Cybèrie' pour le journal helvétique 'Webdo'. Dans la presse en ligne, plus que partout ailleurs, la diversité règne en maître absolu. A côté des grands groupes installés sur le Net, des journaux indépendants et entièrement en version électronique comme 'La baguette virtuelle', 'Hors les murs' ou encore 'Le Petit Bouquet', ont vu le jour.
Productions indépendantes voire dissidentes, ces nouveaux journaux dessinent un paysage bigarré de la presse en ligne où s'entremêlent professionnels aguerris et amateurs passionnés. Chacun veut entrer dans la course et apporter sa pierre à la formidable tour de Babel informationnelle qui se construit aujourd'hui...


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011