ShareThis

Regard franco-américain sur l'éducation : comment Google investit la formation

Après avoir montré dans leur précédent "Regard franco-américain sur l'éducation" comment la technologie bouleverse l'enseignement aux Etats-Unis, Sandrine et Maxime Crener se sont intéressé aux initiatives de Google dans ce domaine avec un outil de collaboration "classroom" et son nouveau "Google for Education Training Center". Voici leur texte intitulé "Avec Google l’enseignement est facilité par une innovation constante".

A la suite de notre dernière note sur l’impact que la technologie peut avoir en éducation (i.e.TpT) nous voulons souligner aujourd’hui l’importance du rôle de Google dans le soutien aux étudiants. Au mois de Juillet de cette année l’entreprise californienne a lancé le « Google for Education Training Center » qui est un programme de formation pour les professeurs. Il est géré par des professeurs qui se sont spécialisés sur les différents outils de la marque et qui ont créé un curriculum spécifique expliquant comment les enseignants doivent utiliser les produits dans la salle de cours.

Certes Google n’est pas la première firme à développer des cours pour des professeurs ayant comme base les Google Apps mais elle se présente maintenant avec Google for Education comme un fournisseur spécialisé de produits et de méthodes pédagogiques. Ainsi « Classroom », outil de collaboration, permet aux enseignants non seulement de mieux gérer la classe avec de nombreuses fonctionnalités (copie automatique, création de dossiers Drive, récupération des devoirs etc…) mais aussi de commenter ou de noter en temps réel devoirs ou exercices des élèves.

La configuration aisée, le gain de temps et la meilleure organisation font de « Classroom » un produit de communication et d’apprentissage à flux zéro et sans papier. Ce flux leur donnant l’opportunité aussi de faire des annonces, de poser des questions à la classe, et d’envoyer des commentaires de manière efficace.

Il est également intéressant et instructif de visiter le tout nouveau centre « edutrainingcenter.withgoogle.com ». On voit des lors apparaitre maintenant une volonté stratégique de faciliter l’usage de produits éducatifs Google, et d’accroitre la fidélité des utilisateurs. Le dispositif d’enseignement de l'« edutrainingcenter » se divise en deux grands segments d’apprentissage : le premier concerne les néophytes et présente les outils fondamentaux que Google a conçu pour la classe. Le second est un cours dit « avancé » et permet surtout la diffusion de nouvelles méthodes pédagogiques visant à faciliter la compréhension du sujet abordé.

Le premier cours proposé est divisé en 3 grands thèmes :

  • 1) Engagement professionnel et leadership, en 2 chapitres et 7 leçons
  • 2) Augmenter votre rendement et sauver du temps, en 6 chapitres et 19 leçons
  • 3) Inspirer l’apprentissage et la créativité, en 5 chapitres et 13 leçons

Remarquons que ce premier cours d’introduction est composé ainsi de 39 leçons totalisant 720 minutes d’enseignement. Le deuxième cours dit « avancé » qui reprend les mêmes 3 grandes thématiques est par contre composé de 9 chapitres comprenant 30 leçons pour un total de 588 minutes d’enseignement. Il est utile de rappeler que ce dispositif de plus de 30 heures de cours est gratuit et donne la possibilité, après examens, de devenir « Google Certified Educator Level 1 ou Level 2 ».

Si Google n’a pas une stratégie très explicite en matière d’éducation ses initiatives dans le domaine montrent combien l’éducation est devenue un champ incontournable pour de nombreuses entreprises américaines, notamment celles évoluant dans le monde de l’information, de la communication et de la technologie. Avec ses nouveaux moyens, la formule gagnante, centrée sur l’apprenant qui veut de plus en plus un environnement de travail collaboratif, semble être une arme principalement redoutable chez Google afin d’améliorer la productivité. Aux USA tout le monde a bien compris qu’il en va de la compétitivité du pays.

Sandrine et Maxime Crener

  • Retrouvez tous les articles de la chronique "Regard franco-américain sur l'éducation" de Sandrine et Maxime Crener : Tag Regard  education

Sandrine et Maxime Crener : l'axe Boston-Côte d'Azur

Maxime Crener a dirigé le Ceram à Sophia et développé l'Université Internationale de Monaco. Son épouse, Sandrine, est Research Associate à la Harvard Business School. Tous deux, installés depuis cinq ans à Boston, ont gardé un pied sur la Côte d'Azur. Ils sont aussi souvent appelés par des amis azuréens ou monégasques inquiets pour l'avenir de leurs enfants. D'où l'idée de cette rubrique hebdomadaire sur les problèmes actuels de l'éducation avec un point de vue posé des deux côtés de l'Atlantique.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011