ShareThis

Regard sur l'éducation : Minerva, l'université autrement

Un peu partout des efforts innovateurs et radicaux sont entrepris afin d’améliorer les cursus universitaires et mettre en œuvre des méthodes et outils pédagogiques plus performants et mieux adaptés aux enjeux actuels. Sandrine et Maxime Crener, dans leur chronique hebdomadaire "Regard franco-américain sur l'éducation" se sont intéressés à "Minerva : un modèle universitaire radicalement différent" lancé à San Francisco. Voici leur texte.

Un peu partout des efforts innovateurs et radicaux sont entrepris afin d’améliorer les cursus universitaires et mettre en œuvre des méthodes et outils pédagogiques plus performants et mieux adaptés aux enjeux actuels. Ainsi aux USA nous avons rencontré récemment le Dr. Stephen Kosslyn, Directeur Général et Doyen de Minerva, une « nouvelle université » localisée à San Francisco et issue du Keck Graduate Institute (Claremont Colleges). L’idée de créer ce nouveau type de « College » revient cependant à Ben Nelson (40 ans) l’ancien patron de Snapfish.

Très critique envers le système universitaire américain de premier cycle, il a investi 25 millions de dollars pour lancer cette nouvelle structure éducative. Il recrute ainsi en 2012 Kosslyn spécialiste en neurosciences, ancien professeur de Stanford, et ancien Doyen des Sciences Sociales à Harvard. Ce dernier conçoit un nouveau type de programme d’études dans lequel la technologie est omniprésente pour rendre l’apprentissage plus actif. En 2014, le projet Minerva démarre avec 33 étudiants choisis parmi 2.500 candidats, provenant de 13 pays et 5 continents!

La pédagogie utilise un modèle de séminaires interactifs et intensifs à partir d’un système de vidéo conférences qui séduit les nouvelles générations d’étudiants, peu motivés par le traditionnel cours magistral. Comme le répète Kosslyn les cours en amphi sont une belle façon d’enseigner mais une très mauvaise manière d’apprendre !

L’école n’a pas de campus traditionnel mais fournit cependant un hébergement à ses élèves. Il n’y a pas non plus de bibliothèque, pas de restaurant universitaire ni de gymnase, la philosophie étant d’utiliser des infrastructures récréatives et culturelles existantes localement.

De par sa vocation très internationale cette nouvelle université intègre également la ville comme facteur d’apprentissage et d’immersion culturelle : ainsi chaque année les élèves étudient dans des métropoles différentes! La première année de ce cursus de 4 ans s’effectue à San Francisco, et par après les étudiants changent tous les 6 mois de lieu d’études : Berlin et Buenos Aires en premier, suivent Seoul et Bangalore, et puis Istanbul et Londres.

Aujourd’hui le projet Minerva est structuré autour de deux grands secteurs d’enseignement : l’Ecole de Gestion (en préparation) et l’Ecole des Arts et des Sciences, dirigée par Kosslyn. Celle-ci est déjà accréditée par la WASC (l’une des grandes institutions d’agrément universitaire aux USA) et comprend plusieurs Colleges : «Social Sciences», «Natural Sciences », «Computational Sciences », et «Arts and Humanities ».

Chacune de ces facultés est dirigée par un éminent spécialiste. Minerva a mis en place pour tous ses programmes une pédagogie interactive, basée sur les 4 grands principes suivants : a) l’analyse formelle (logique, pensée rationnelle, analyse des données et analyse systémique) ; b) l’analyse empirique (utilisation des méthodes scientifiques et tests d’hypothèses) ; c) les systèmes complexes (comprendre les effets de second ordre, les relations multi-facteurs et la théorie complexe) ; d) les communications multimodales (avoir un haut niveau de lecture et d’écriture, travail de groupe, parler en public, savoir débattre, communication visuelle).

Cette philosophie d’enseignement, décrite comme un « Active Learning Forum », a pour but de développer une base intellectuelle commune à tous les étudiants. Elle devrait selon le Dr. Kosslyn, les préparer à comprendre les grandes mutations technologiques, élargir leur perception du monde, et mieux s’intégrer dans la communauté internationale. Les cours sont dispensés en petit groupe (jamais plus de 19 étudiants) et utilisent de nombreux supports interactifs et multimédia.

Remarquons pour terminer que les frais de scolarité à Minerva s’élèvent à 10.000 dollars par an, ce qui aux Etats-Unis reste relativement bon marché. A terme cette « université nouvelle » ambitionne d’accueillir entre 7.000 à 10.000 étudiants ! Après seulement un an de fonctionnement Minerva connait déjà un immense succès ce qui rend son accès d’autant plus difficile. Le taux d’admission ne dépasse pas 5% ce qui se rapproche de la sélectivité de Harvard College !

Cette initiative américaine n’est pas isolée. A Londres un projet similaire a vu le jour en 2012 avec le New College of The Humanities, créé par le Professeur et philosophe A. C. Grayling de l’Université de Londres. Signalons également une expérience française originale et très intéressante qui va dans le même sens : le Cycle Pluridisciplinaire d’Etudes Supérieures (CPES) de la Communauté d’universités et d’établissements de Paris Sciences et Lettres (PSL). Enfin, dans le domaine du Management le nouveau programme BBA de l’ESCP qui se déroule à Londres, Madrid, Berlin et/ou Paris est également un modèle éducatif novateur offrant une grande mobilité internationale. Il est à prévoir que d’autres initiatives suivront.

Sandrine et Maxime Crener

Contacts

  • Retrouvez tous les articles de la chronique "Regard franco-américain sur l'éducation" de Sandrine et Maxime Crener : Tag Regard  education

Sandrine et Maxime Crener : l'axe Boston-Côte d'Azur

Maxime Crener a dirigé le Ceram à Sophia et développé l'Université Internationale de Monaco. Son épouse, Sandrine, est Research Associate à la Harvard Business School. Tous deux, installés depuis cinq ans à Boston, ont gardé un pied sur la Côte d'Azur. Ils sont aussi souvent appelés par des amis azuréens ou monégasques inquiets pour l'avenir de leurs enfants. D'où l'idée de cette rubrique hebdomadaire sur les problèmes actuels de l'éducation avec un point de vue posé des deux côtés de l'Atlantique.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011