ShareThis

Région Sud : ses 8 Pôles de Compétitivité labellisés phase IV

Le Pôle SCS, Capenergies, le Pôle filière de l’Eau, Eurobiomed-CBS, Safe cluster, Optitec, et le Pôle Mer Méditerranée ont passé avec succès l'étape de labellisation pour la phase IV (2019-2022) des Pôles de Compétitivité. Le Pôle PASS (Parfums Arômes Saveurs Senteurs) s'est rapproché de Terralia (Avignon) et a été labellisé sous le nom d'ABEN (Alimentation, bien-être et naturalité).

Une bonne nouvelle pour l'écosystème high tech de la Côte d'Azur : le gouvernement a maintenu et labellisé pour 4 ans les 8 pôles de compétitivité de la Région Sud : le Pôle SCS, Capenergies, le Pôle filière de l’Eau, Eurobiomed-CBS, Safe cluster, Optitec, et le Pôle Mer Méditerranée. Quant aux Pôles PASS et Terralia, ils ont croisé leurs compétences et ont été labellisés ensemble. Ils ne figurent donc plus désormais sous ce nom. En fin d'année dernière, axé autour de Grasse, le Pôle PASS sur les parfums et arômes s'est rapproché du pôle Terralia, spécialisé dans l'agroalimentaire et dont le siège est à Avignon. Ces deux Pôles ont aussi choisi d'unir leurs complémentarités dans le cadre de l'appel à candidatures du gouvernement pour la phase 4 et ont été labellisés ensemble sous le nom de "Alimentation, bien-être et naturalité" (ABEN).

Au total sur la France, Edouard Philippe, le Premier ministre a annoncé ainsi mardi avoir labellisé 56 pôles de compétitivité pour la Phase IV (2019-2022). Mais si 48 pôles (dont les 8 de la Région Sud) sont labellisés pour une durée de 4 ans, 8 autres pôles n'ont été labellisés que pour une durée d'1 an, prolongeable à 4 ans sous conditions.

C'est en juillet 2018, que le Gouvernement avait lancé, en lien avec les Conseils régionaux, un appel à candidatures pour désigner les pôles de compétitivité entrant dans la phase 4 "2019-2022" de leur développement. Chaque pôle a donc rendu sa copie sur des critères de performances de nouveau un peu plus serrés par rapport aux phases précédentes. Il s'agissait notamment de porter cette fois une ambition européenne tout en préservant les acquis des phases précédentes, celles de "l'usine à projets" de la seconde phase, puis de "l'usine à produits" de la troisième.

Président de la Région Sud, Renaud Muselier s'est réjoui dans un communiqué du maintien des 8 pôles de compétitivité régionaux ainsi que de la demande d'un renforcement de leur dimension européenne. "D’ores et déjà nos pôles Optitec et SCS sont installés à Bruxelles et ont obtenu le label d’Or de la Commission européenne grâce à la qualité de leur travail. D’autres ont des représentants permanents à Bruxelles hébergés dans nos locaux. Nos 8 pôles de compétitivité sont la vitrine de la région Sud. Notre ambition est de constituer des écosystèmes d’innovation à l’échelle mondiale, qui soutiennent la montée en gamme de nos entreprises et font émerger de futures pépites", a souligné le président de la Région.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011