ShareThis

Route solaire : comment la souris Axid (Sophia) a aidé le lion Colas

Quand cet été il a été décidé d'expérimenter la route solaire sur 1 km, le grand groupe de BTP Colas s'est retrouvé face à un gros problème : comment sécuriser une route pavée de panneaux solaires, donc de fils électriques. Petite société de Sophia Antipolis spécialisée dans l'électronique de puissance, Axid a relevé le challenge en fournissant à la route solaire toute l'électronique lui permettant d'être basse tension et donc sans danger en cas d'accident.

Inaugurée hier en Normandie par Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, la route solaire a été saluée comme une première mondiale porteuse de grandes ambitions dans le domaine de l'énergie et des routes du futur. Si le nom de Colas, le grand groupe de BTP qui a construit ce premier kilomètre de route pavé de panneaux solaires a été largement mis en avant, il est bon aussi de savoir que toute la partie électronique a été apportée par une petite entreprise de Sophia Antipolis : Axid, bureau R&D fondé par Roland d’Authier à côté d'Axun Solar. Pour cette start-up spécialisée dans l'électronique de puissance, c'est une formidable aventure en accéléré qui a démarré…en septembre 2016. Il y a moins de quatre mois.

"Vous avez 2 mois pour inventer et fournir une solution électronique..."

L'expérimentation de route solaire ne devait être lancée dans un premier temps que sur une surface de 200 m2. Les choses sont devenues plus complexes quand il a été décidé au cours de l'été de passer directement à une expérimentation plus large sur 1 km de route, ce qui représentait une surface de près de 3.000 m2 de panneaux solaires. Colas s'est retrouvé face à un problème encore jamais rencontré au monde : assurer la sécurité électrique des usagers circulant sur une route photovoltaïque. En cas d'accident, de crevaison de pneu ou tout autre problème entrainant une détérioration des panneaux photovoltaïques collés sur la route, les fils électriques des panneaux se retrouvent apparents. Le conducteur pourrait alors avoir la désagréable surprise de toucher des fils sous tension... C'est évidemment ce qu'il fallait absolument éviter.

"D'où le challenge proposé à Axid en septembre 2016", explique Roland d'Authier : "vous avez 2 mois pour inventer et fournir une solution électronique permettant à la fois de sécuriser la route et de conserver une production optimale d'électricité. En si peu de temps, ce challenge nous n'aurions jamais pu le relever si nous n'avions déjà développé un convertisseur photovoltaïque pour batterie 48 volts, que nous avons pu modifier et optimiser pour la route solaire".

"Les ingénieurs d'Axid ont donc travaillé presque jour et nuit pour développer, tester et fabriquer des convertisseurs électroniques de puissances de sécurité sur mesure. Ils assurent qu'il n'y a plus de tensions dangereuses sur la route solaire. On parle de "très basse tension de sécurité. Hormis la sécurité, Axid a mis l'accent sur le très haut rendement (96%) pour éviter les pertes de production, celle-ci étant quand même le but de la route solaire. Quant à la prochaine génération, elle est déjà en cours de conception et devrait permettre de diviser par 2 le coût de l'électronique et aussi par 2 son empreinte carbone. Colas a réussi à construire une route solaire, à nous de l'aider à baisser les coûts et fiabiliser le concept sur un plan commercial et écologique", poursuit Roland d'Authier.

"Confronter nos convertisseurs photovoltaïques à la problématique de Colas a été formateur"

Pour le fondateur d'Axid, bureau d'étude innovant en électronique de puissance haut rendement, le fait qu'un grand groupe comme Colas ait pu faire confiance à une petite entreprise est une formidable opportunité. "C'est en faisant que l'on apprend et que l'on est confronté aux problèmes. On nous a toujours dit que travailler avec des grands groupes nous serait (à jamais) interdit. Mais Colas nous a démontré l'inverse. En effet, Axid est de taille modeste à côté de Colas. Confronter nos convertisseurs photovoltaïques à la problématique de Colas a été pour nous très formateur et a permis de faire travailler de nombreuses sociétés françaises : électronique dans le Var, mécanique dans les Alpes-maritimes et transformateurs en Ardèche."

Le challenge a ainsi été relevé avec succès. L'équipe d'Axid et ses partenaires ont livré en temps et en fonctionnalité 160 onduleurs et 160 convertisseurs de puissance qui permettent de transformer l'électricité très basse tension de la route (moins de 60 volts) pour l'injecter dans un réseau EDF à 400 volts. Ce n'est d'ailleurs pas la seule référence d'exception présentée. Axid a déjà réalisé entre autres une alimentation pour tête de forage sur glacier pour le CNRS en Antarctique, une alimentation pour satellite Thales Alenia Space, un simulateur de surtension 2000V à forte puissance pour tester des moteurs Schneider. Mais ce dernier succès de la route solaire, à retentissement mondial, lui donne une belle visibilité. Et surtout, il met Axid en position sur des marchés gigantesques à venir comme ceux des véhicules électriques avec charge par induction, du nouveau photovoltaïque ou encore des avions qui deviennent de plus en plus électriques.

L'inauguration de la Route Solaire, hier jeudi en Normandie par Ségolène Royal, ministre de l'Environnement.


Aberration technologique

Bonjour,

Pour être le plus efficace possible les panneaux doivent faire face au soleil, d'où l'inclinaison nécessaire.

Là on va paver une route qui sera régulièrement salie, dans une région pluvieuse ... médiocrité de production assurée.

Recouvrir les pistes cyclables aurait un intérêt double : production plus efficace et protéger les cyclistes de la pluie.

Il eut été intéressant de savoir combien tout ça a coûté aux contribuables.

Parce qu'au final cela revient à subventionner des grands groupes (et un peu une PME en exploitant au max ses salariés "travail jour et nuit") pour faire de la com', tout ça à nos frais ...

Ok avec toi mais pour avancer

Ok avec toi mais pour avancer il faut souvent passer par ce genre de phase avec des passionnés heureux d'aller au charbon "jour et nuit" et l'expérience que l'on tirera de ce premier kilomètre guidera nos avancées futures.

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011