ShareThis

Saison touristique 2018 : la Côte d'Azur en baisse selon l'Insee

Une note un peu discordante de l'Insee sur les mois de juillet et août de la pleine saison touristique 2018. Sur la Côte d'Azur notamment, les institutionnels, via le CRT, ont donné plutôt une vision positive de la saison qui vient de s'écouler. Ils ont mis en avant l'augmentation du ReVpar (revenu par chambre), la poussée de la clientèle étrangère, les bons taux d'occupation sur juillet. Mais l'Insee, dans sa note de conjoncture parue aujourd'hui mercredi, sans mettre en cause les chiffres qui avaient été avancés, apporte une autre vision.

Le titre de cette note qui concerne l'ensemble de la région Sud PACA donne d'ailleurs le ton : "La fréquentation touristique de pleine saison manque de ressort". Et de relever que, si la clientèle étrangères apprécie toujours les hôtels, il y a eu cette année 290.900 nuitées de moins qu'en juillet-août 2017 (sur 16,5 millions pour la PACA dont 10,1 millions de nuitées dans les campings et 6,4 millions dans les hôtels).

"Au cours de la pleine période estivale 2018 (juillet et août), la fréquentation dans les campings et hôtels de Provence-Alpes-Côte d’Azur s’établit à 16 496 000 nuitées", note l'Insee. "Près des deux tiers d’entre elles ont été passées dans des campings et près de 40 % ont eu lieu dans le Var, qui détient le parc de campings le plus important.

La fréquentation estivale baisse de 323 000 nuitées par rapport à l’été précédent (-1,9 %). Elle retrouve son niveau de 2015 et 2014 après un été 2016 dégradé (marqué par les attentats dans la région) et un été 2017 très avantageux (le plus élevé depuis 2013).

Ce déficit de touristes sur un an est attribuable à une clientèle française moins présente (-3,0 %) alors que la fréquentation étrangère se maintient (-0,2 %)."

Cette tendance à une baisse par rapport à 2017 touche aussi la Côte d'Azur, dont le nombre de nuitées sur juillet-août baisse de 2,1% par rapport à 2017. "L’ensemble des départements de la région est touché par ce repli, à l’exception des Bouches-du-Rhône, dont la fréquentation touristique augmente encore (+2,4 % après +3,1 % en 2017), souigne l'Insee.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011