ShareThis

SATT Sud-Est et Incubateur Paca-Est: l'alliance innovation

De l'idée d'un chercheur à un produit qui puisse être commercialisé : c'est ce nouveau maillon de la chaîne de l'innovation que vient couvrir la convention de partenariat signée en début du mois entre Gérard Giraudon, Président de l'Incubateur Paca-Est, et Olivier Fréneaux, Président de la SATT Sud-Est. A la SATT la phase de maturation du produit; à l'incubateur la suite : l'accompagnement de la start-up innovante.

Olivier Fréneaux, Président de la SATT Sud-Est (à gauche) et Gérard Giraudon, Président de l'Incubateur PACA-Est, le 6 septembre dernier, lors de la signature de la convention au Business Pôle de Sophia Antipolis.

De l'idée du chercheur à un produit innovant qui pourra être mis sur le marché avec de bonnes chances de succès, il y a du chemin. Un long chemin dont une bonne partie, celle de la maturation du "produit", ne pouvait pas être couverte par ce qui était auparavant le premier maillon de la chaîne de l'innovation en France, l'incubateur. En comblant ce gap, la convention signée au Business Pôle de Sophia Antipolis par Gérard Giraudon, Président de l’incubateur PACA-Est, et Olivier Fréneaux, Président de la SATT Sud Est, vise à accélérer la création d’entreprises innovantes sur les territoires azuréens et varois, en s’appuyant sur les expertises complémentaires de chaque entité.

La prise en charge par la SATT de la phase de maturation

Les Sociétés de Transfert de Technologies ont été créées l'an dernier justement pour cela : combler le gap entre l'idée et le produit. A elles d'aller chercher tout le potentiel d'innovation qui se tient dans les laboratoires de recherche publics, de transformer le concept de recherche en produit industrialisable en assurant la maturation, puis de valider la preuve du concept de l'offre innovante par un prototype ou un démonstrateur.

Identification des projets dans les labos, validation, maturation, protection intellectuelle… : toute une phase nécessaire, que l'incubateur peut difficilement assumer et qui nécessite du temps (jusqu'à 2 ou 3 ans), des compétences particulières et des financements. C'est cette phase que prend en charge la SATT Sud-Est. Elle en a reçu les moyens (78 M€ de dotation sur 10 ans dont 26 M€ pour la période 2012-2014) et a pu monter une équipe (une trentaine de permanents et une vingtaine d'intervenants pour le suivi des projets).

Apporter des projets plus mûrs à l'incubateur

"Notre rôle est d'apporter des projets plus murs, plus matures à l'incubateur pour avoir plus de chances de réussir et de créer des emplois", explique Olivier Fréneaux. "Si des perspectives de marché peuvent être dégagées, la SATT prend une partie du risque de la première phase et finance la maturation technologique du projet". Ce que ne pouvait pas faire jusqu'à présent l'incubateur, sachant que pour de gros projets, la SATT peut ainsi mettre en jeu de 300 à 500.000 euros qui ne sont remboursables par cash ou redevance qu'en cas de succès.

La SATT ainsi identifie les projets dans les laboratoires, les évalue, regarde s'il y a un marché, définit la voie de valorisation : soit le transfert de technologie vers une entreprise existante (PME ou grand groupe déjà sur le marché), soit la création d'une start-up. Dans ce dernier cas, celui de la valorisation par la création d'une entreprise innovante, la phase de maturation terminée, le relais est passé à l'Incubateur PACA-Est qui se charge de l'accompagnement (hébergement, renforcement de l'équipe, aides aux demandes de financement, de dépôts de brevets, …).

SATT Sud-Est et Incubateur PACA-Est : un partenariat privilégié

"A travers ce partenariat privilégié, nous souhaitons mettre en place une chaîne cohérente d’actions en synergie étroite pour renforcer l’efficience des dispositifs de soutien existants à l’Est de la Région PACA et dynamiser la création d’entreprises innovantes" expliquent Gérard Giraudon et Olivier Fréneaux.

Dans cet objectif, la SATT Sud Est orientera les porteurs de projets de création d’entreprise issus de ses actionnaires présents dans l’académie de Nice (Universités, Inserm, CNRS, CHU Nice, etc.) et quel que soit le secteur économique vers l’Incubateur PACA-Est. Ce dernier dont 50% des projets portent sur le Numérique assurera alors leur hébergement et leur accompagnement vers la création de start-up.

En parallèle, l’incubateur PACA-EST orientera vers la SATT Sud Est tout projet de transfert issu des actionnaires de la SATT dont il viendrait à avoir connaissance. Il s'agit ainsi de partager au mieux les informations et d’assurer la cohérence des décisions techniques, la constitution d’équipes et leur suivi dans le temps. Avec bien sûr un même objectif : mieux valoriser la recherche publique et développer des start-ups innovantes solides à fort potentiel d'emplois.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011