ShareThis

Sharks d'Antibes : le plan de Frédéric Jouve pour fidéliser le grand public

Après avoir fidélisé les fans de basket et de sport, puis développé le Sharks Business Club à destination des entreprises de Sophia et de toute la Côte, Frédéric Jouve, président des Sharks, ouvre un troisième volet : celui du grand public. Avec un objectif : viser le plein, le 100%, à l'AzurArena!

Quand on n'a pas de budget, il faut avoir des idées. En prenant en février 2014 la direction générale des Sharks, l'équipe antiboise de basket, Frédéric Jouve s'était retrouvé à tête d'un club qui décrochait dans le championnat de Pro A et qui, côté finances, était aussi le plus endetté et de surcroît en règlement judiciaire. Pas d'alternatives aussi : pour réussir le rebond, il fallait innover. Ce à quoi s'est attelé ce professionnel des médias, ancien directeur des programmes de RTL passé par la célèbre école Harvard Business School.

La stratégie qu'il a montée alors s'est révélée gagnante. Les étapes ont été brulées : le club qui était redescendu en proB en 2015 est remonté au plus haut niveau en 2016 et a réussi à s'y maintenir. Cette stratégie continue à se déployer. Depuis la rentrée un troisième volet, celui du grand public, a été ouvert autour de l'idée initiale : intégrer le club, l'enraciner dans son territoire. Frédéric Jouve explique.

Un nouvel outil pour aider au "sourcing" des talents

"Nous souhaitons fédérer trois publics. Le premier, c'est celui des fans de basket et de sport. Le second c'est celui des entreprises de Sophia Antipolis mais également de la Côte d'Azur. Nous avons ainsi lancé le Sharks Business Club qui offre par exemple aux partenaires des relais sur les réseaux sociaux. Nous avons monté des formules de packs (les entreprises achètent des lots de places pour inviter leurs collaborateurs ou leurs meilleurs clients avec l'assurance qu'ils assisteront aux meilleurs matches, aux meilleures places). Nous avons également lancé en partenariat avec BA 06 un programme de start-up avec "Start Up Me" dont une seconde édition débute actuellement avec l'appel aux candidatures, lancé des partenariats avec les institutions (CCI, UPE06...). Nous testons d'autre part un nouvel outil pour le "sourcing" des talents, pour répondre aux besoins des entreprises qui ont des difficultés pour recruter."

Prochaine opération grand public, le 4 novembre, pour le match gala contre l'ASVEL

Le troisième public que nous cherchons à cibler, c'est le grand public. Il s'agit de ceux qui ne sont pas forcément en contact avec le sport de haut niveau mais à qui le club peut proposer de passer une bonne soirée. Une nouvelle formule a ainsi été testé à l'occasion du match à l'AzurArena avec Strasbourg, le 22 septembre dernier. Une dizaine d'associations locales (fitness, pole danse, …) ont été invitées à présenter leurs activités dans les coursives de l'AzurArena. En échange, elles invitaient leurs licenciés à venir soutenir les Sharks lors de ce match.

"Une seconde opération de ce genre sera montée le samedi 4 novembre pour le match gala contre l'ASVEL Lyon Villeurbanne. Sur le thème "I love you Antibes", nous avons cherché à fédérer autour du projet du club tout ce qui compte à Antibes : associations, artistes, créateurs, commerçants…". Une troisième opération sera montée sur Noël autour des enfants et du grand public. C'est avec ce type d'outils "viraux" que nous comptons toucher de nouvelles cibles et de nouveaux prospects. Actuellement, nous avons déjà de bons résultats en ce qui concerne la fréquentation avec 70% de remplissage de l'AzurArena, une salle qui peut recevoir 5.000 personnes. Mais ce que nous avons dans le viseur, c'est le 100%."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011