ShareThis

Silicon Mobility à Sophia : 10 M$ sur l'autonomie des véhicules électriques

Fondée par des anciens de Scaleo Chip, Silicon Mobility vient de lever 10 millions de dollars auprès de Capital-E, Cipio Partners et d'investisseurs privés pour répondre à ses clients de l'industrie automobile. La société a développé une technologie disruptive qui augmente de 50 à 70 % l'efficacité énergétique des moteurs des véhicules électriques. De quoi réduire radicalement "l'angoisse de la distance" qui reste un frein à la transition du thermique vers l'électrique.

Start-up de Sophia Antipolis, Silicon Mobility vient de réussir une belle levée de fonds de 10 millions de dollars. Menée par Capital-E, Cipio Partners et des investisseurs privés de l’industrie, cette levée de fonds en série B (B comme bâtir et amener l'entreprise au-delà du stade de développement) doit permettre à la société de répondre à la demande client, d’accélérer l’adoption par le marché et de préparer ses nouvelles technologies pour les véhicules autonomes. Un domaine dans lequel elle occupe une position stratégique :une révolution dans l’efficacité énergétique des véhicules hybrides et électriques. Plus simplement dit, grâce à d’énormes gains énergétiques, il s'agit d'augmenter l'autonomie des véhicules électriques pour réduire radicalement “l’angoisse de la distance” qu'ont, avec l'électrique, les automobilistes habitués aux moteurs thermiques.

Comment ? Explication de Silicon Mobility

Alors que le marché des véhicules électriques et hybrides progresse toujours plus vite vers le marché de masse, leur efficacité et leurs performances restent limitées du fait de l'utilisation de solutions semi-conducteurs conventionnelles. Ces solutions héritées des véhicules à moteur thermique reposent sur des technologies inadaptées provoquant des goulots d’étranglement logiciel lors du contrôle de la puissance et du calcul embarqué nécessaire au contrôle des moteurs électriques. Il subsiste ainsi un potentiel inexploité d’autonomie supplémentaire et de charge rapide de la batterie pour les véhicules électriques et hybrides, et limitant l’impact sur l’environnement.

Une technologie "disruptive" pour des gains énergétiques de 50 à 70% !

La réponse de Silicon Mobility ? La société a développé une technologie disruptive en inventant une nouvelle architecture de semi-conducteur spécialement conçue pour les véhicules électriques et hybrides d’aujourd’hui et de demain, libérant le véritable potentiel de puissance de calcul et de contrôle : OLEA® Field Programmable Control Unit (FPCU). Une suite de produits logiciel, OLEA® COMPOSER, OLEA® LIB et OLEA® APP, vient compléter OLEA FPCU, pour délivrer des performances inégalées en comparaison des solutions traditionnelles. "En utilisant les solutions de Silicon Mobility, les équipementiers et constructeurs automobiles augmentent considérablement l'efficacité énergétique des groupes motopropulseurs électrifiés de 50 à 70%, réduisent le nombre de composants électroniques utilisés tout en diminuant les temps de cycle de développement", affirme l'entreprise sophipolitaine.

Cette solution complète est proposée aux équipementiers et constructeurs automobiles. "Avec ce financement, nous assurons notre capacité à répondre aujourd'hui à la demande de nos clients et à atteindre nos objectifs ambitieux d’expansion géographique et d’innovation" souligne le président, Bruno Paucard.

Une "brique" essentielle dans le pôle automotive de la technopole

Silicon Mobility a récemment été primé du Mondial de l’Auto à Paris le 5 octobre et a reçu un Tech Startup Award dans la catégorie Electrification et Hybridation.

Ajoutons que la société vient s'intégrer dans la technopole à un groupe automotive en pleine expansion avec des entreprises comme Renault Software Labs qui travaille sur la voiture autonome, Magneti Marelli, l'équipementier filiale de Fiat qui créé les "smart corners" (l'électronique embarquée dans les boites d'éclairages), Bosch Automotive Electronics, lui aussi sur le créneau de la voiture autonome, Visteon Software Technologies, autre équipementier qui travaille plus particulièrement sur les interfaces homme-machine, HPE (Hewlett Packard Entreprise) sur les solutions informatiques, NXP Semiconductors, Gemalto, Hitachi, Inside Secure, STMicroelectronics, Kalray qui s'occupent de la microélectronique et des processeurs.

Silicon Mobility couvre une étape essentielle pour le déploiement des véhicules électriques

Fondé fin 2015 par des cadres dirigeants de la société Scaleo chip, "fabless" spécialisée dans les semi-conducteurs pour l'électronique de contrôle dans l'automobile, Silicon Mobility conçoit, développe et commercialise des solutions flexibles, temps-réel, sûres et ouvertes utilisées par l’industrie automobile afin d’augmenter l’efficacité énergétique, réduire les émissions polluantes et assurer la sécurité des passagers.

Ses produits sont destinés à contrôler les moteurs électriques, les batteries et les systèmes de gestion d’énergie des véhicules hybrides et électriques. Ils permettent aux constructeurs d'améliorer l’efficacité, réduire la taille, le poids et le coût des moteurs électriques et augmenter l’autonomie et la longévité des batteries. Une étape essentielle pour accélérer l’électrification des véhicules et le déploiement des véhicules autonomes. Basée à Sophia-Antipolis aux Acqueducs, Silicon Mobility (36 collaborateurs) a ouvert des bureaux dans la Silicon Valley et à Munich et a pour objectif d'atteindre la rentabilité cette année en dépassant les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011