ShareThis

SKEMA renouvelle son Programme Grande Ecole avec "ThinkForward"

Comment former les étudiants confrontés à un monde toujours plus complexe, plus incertain et ultra-compétitif, appelé à poursuivre une transformation à haute vitesse ? La grande école de commerce, dont le campus historique est à Sophia Antipolis, a apporté hier sa réponse : le dispositif "ThinkForward" (en français "Penser Demain") à partir duquel elle a renouvelé son Programme Grande Ecole. Présentations.

Comment former les étudiants face à un monde en pleine transformation ? Un monde sans cesse plus complexe, plus incertain et hautement compétitif, avec des technologies, des métiers, des marchés appelés à se transformer entièrement dans les années qui viennent ? Quel bagage leur apporter pour affronter les nouveaux défis d'un monde devenu global, défis dont la plupart ne sont même pas encore connus ? C'est à ce grand jeu, un challenge essentiel, que s'est prêté SKEMA Business School avec "ThinkForward" (en français "Penser Demain ").

La nouvelle donne a été présentée hier à Paris, par Patrice Houdayer, directeur des Programmes, de l'International et de la Vie Etudiante, Sophie Gay, directrice du Programme Grande Ecole, et Frédéric Munier, professeur de Géopolitique. il s'agit, avec "ThinkForward", d'un nouveau dispositif par lequel SKEMA renouvelle son Programme Grande Ecole afin de faire vivre aux étudiants une expérience d’apprentissage augmentée et radicalement nouvelle à l’échelle des business schools.

Les nouveautés du PGE (Programme Grande Ecole)

C’est afin d’initier ses étudiants à cette complexité croissante que SKEMA a décidé de renouveler la maquette et les enseignements de son Programme Grande Ecole en déployant la stratégie "ThinkForward". Elle inclut de nouveaux cours, une mobilité garantie à l’international, une nouvelle gamme d’enseignements électifs et de nouvelles activités à l’international (conférences par de grands experts, learning expeditions, Strategy Summit).

Déjà, en 2017 les humanités et les axes de l’ADN de SKEMA s'étaient rapprochés, permettant à l’école d’installer de façon avant-gardiste le continuum entre classe prépa et grande école. Aujourd’hui, le programme évolue à nouveau pour s’adapter à ce monde en mutation et doter les étudiants d’une agilité intellectuelle et surtout professionnelle maximale. Pour faire face, les entreprises et organisations ont besoin de cadres hautement qualifiés et formés différemment. Hard skills et soft skills doivent dès lors cesser d’être opposées pour être pensées sur le mode de la complémentarité.

Le grand retour des "humanités"

Concrètement ? Les Grands Enjeux économiques contemporains, les grands enjeux géopolitiques, les grandes questions philosophiques et sociétales, les cours de langues et de culture générale constituent le cœur des cours d’humanités en première année du PGE (L3) animés par des professeurs de renom tels que Rodolphe Desbordes, Frédéric Munier, Emmanuel Combe et Gaspard Koenig.

Quatre nouveaux cours font leur entrée dans le parcours de M1 : Global Economic Issues (enjeux économiques mondiaux), Ethics of Data Analysis (Ethique et analyse des données), Ethics and  Governance (Ethique et gouvernance), Intercultural Management (Management interculturel) via un séminaire qui fait collaborer l’ensemble des étudiants sur les 6 campus SKEMA.

Une expérience augmentée

Cette année, les étudiants expérimentent SKEMA 6x6 et choisissent librement leur parcours. Dans la structure semestrielle du PGE, chacun peut dessiner un parcours véritablement unique incluant une mobilité garantie à l’international via les campus SKEMA aux Etats-Unis, en Chine et au Brésil.

Cette dimension de mobilité, déjà parmi les plus innovantes des business schools, est maintenant complétée par une nouvelle gamme d’enseignements électifs qui s’adapte encore plus aux besoins des étudiants par le biais des trois piliers de recherche de SKEMA : l’innovation, la digitalisation et la globalisation. Chaque étudiant peut désormais choisir un profil renforcé dans ces trois disciplines :

  • digitalisation (Ethique de l’analyse de données, codage, digital literacy, …)
  • innovation (Entrepreneurship projects, Leadership & Team Dynamics, …)
  • globalisation (Séminaires interculturels, International Negociation, …)

Ce parcours global en 6 semestres et ces électifs sont complétés par de nouvelles activités qui renforcent ThinkForward par trois séries de projets et expériences :

  • le Cycle de conférences "ThinkForward Lectures Series" : un invité expert intervient pour décrypter la réalité et les tendances d’un monde global toujours plus complexe et répondre aux questions des étudiants. Quatre conférences sont prévues de janvier à avril 2019. Le spécialiste mondial des inégalités, Branko Milanovic, auteur du célèbre ouvrage "Global Inequality, a new approach for the age of globalization" sera par exemple l’un des invités du cycle de conférence début 2019.
  • les "Learning expeditions" : des immersions à l’étranger dans un contexte économique et entrepreneurial unique, conçues autour de visites d’entreprise et de développements de projets. Trois Learning Expeditions sont planifiées en 2019, en Israël, au Sénégal et à Samarkand, en Ouzbékistan.
  • le "Strategy Summit" : organisé de A à Z par les étudiants, l’événement va rassembler le 11 avril 2019 des experts internationaux, des consultants en stratégie et des dirigeants de grandes entreprises. Il vise une synthèse des tendances mais aussi une illustration des approches et des outils les plus récents. Une certification "ThinkForward SKEMA" sera accessible aux participants ayant validé les différentes composantes académiques de projets et Learning Expedition du dispositif.

Cultiver anticipation et vision : l’alpha et l’oméga de SKEMA

Dans le dispositif pédagogique, quelques compétences clés sont identifiées comme l’anticipation et la capacité à se projeter dans le futur. Les étudiants y sont sensibilisés et formés lors des oraux d’intégration à l'école : tous les candidats doivent en effet réaliser un CV projectif à 10 ans, véritable test de leur capacité à identifier parmi un nombre presque infini de trajectoires possibles, celles qui leur correspondent le mieux. 

Cette habitude de voir loin et d’être entrepreneur de son parcours est cultivée constamment : les étudiants doivent par exemple exprimer chaque semestre leurs choix académiques à horizon 1, 2, voire 3 ans. Travailler régulièrement sur son projet professionnel à moyen et long terme et élaborer les plans d’actions adéquat et novateurs devient alors une seconde nature. De son côté, SKEMA aura montré la voie et donné, avec ce programme renouvelé, un bon exemple de ce que permet "ThinkForward", son nouveau credo.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011