ShareThis

Sophia : Charge Angels vient piloter les parcs de bornes de recharge

Gérald Seiler et Serge Fabiano, deux ingénieurs de SAP Labs France, ont cherché à optimiser le parc de bornes de recharge (26 bornes) de leur entreprise. Ils ont ainsi développé un système permettant de gérer à distance l'ensemble des bornes et leurs utilisateurs. D'où l'idée de déboucher sur une start-up : Charge Angels. Alors que les ventes de voitures électriques s'accélèrent, elle s'adresse aux gestionnaires de parking, aux collectivités, aux fournisseurs d'énergie et autres. Un vrai marché.

Alors que la voiture électrique prend son essor, que les stations de charge commencent à être installées notamment dans les parkings, les entreprises et les rues de centre-villes, une question se pose : comment gérer toute ces bornes de chargement, les optimiser et permettre le paiement de ce qui est consommé ? C'est à cette question que se sont attelés sur leur temps libre Gérald Seiler et Serge Fabiano, deux ingénieurs de SAP Labs à Sophia Antipolis. Ils s'y sont tout particulièrement intéressés car sous l'impulsion d'Hanno Klausmeier, président de SAP Labs France, le site de Sophia avait lancé dès 2015, un ambitieux programme d'e-mobility, incitant ses salariés (ils disposent pour la plupart d'une voiture de fonction) de passer à l'électrique.

Monitorer les bornes de recharge en temps réel

C'est qui a entrainé la mise en place sur le parking de l'entreprise de 26 bornes de charge pour assurer un "plein" à une quarantaine de véhicules électriques (dont 9 Tesla 3 attendues d'ici la fin de l'année). Un nombre qui devrait continuer de progresser. "Notre objectif premier a été d'augmenter le rendement de chaque borne afin qu'un maximum de véhicules puisse charger durant la journée", explique Gérald Seiler. "Il s'agit par exemple d'éviter qu'un salarié arrivant le matin, ne mette la voiture en charge et oublie de la reprendre dès qu'elle est chargée (compter 2h30 avec une borne de base et 40' avec une borne supercharge)".

"Le logiciel que nous avons développé permet de monitorer la charge en temps réel et d'envoyer une notification à l'utilisateur dès que l'opération est terminée afin qu'il puisse libérer la borne. Le système permet également de savoir qui charge, de connaître la consommation de chacun (un plein coûte entre 3 et 5€), de moduler la puissance de la charge de chaque borne pour éviter une saturation du réseau électrique."

"Après une première version sortie cet été et mise en service sur le site de Sophia, nous venons de finaliser une version 2. Elle ajoute des statistiques sur les utilisateurs, le prix de chaque recharge et des sécurités renforcées pour éviter par exemple le piratage ou le vol de données. Nous continuons aussi le développement pour intégrer plus d'intelligence dans le système afin de pouvoir mieux anticiper les besoins des utilisateurs (ceux qui sont prioritaires car ils habitent les plus loin, les habitudes de chacun) et les disponibilités du réseau électrique."

Un outil qui devrait vite devenir indispensable

Pour développer leur logiciel, Gérald Seiler et Serge Fabiano ont utilisé une technologie Open Source avec EUSE Dashboard et comme framework NODEJS et ANGULARJS. Ils ont travaillé également avec l'écosystème sophipolitain et plus particulièrement avec l'Inria, EURECOM, l'Adème, la CCI Nice Côte d'Azur et l'IMREDD. Aujourd'hui le logiciel est au point et permet de monitorer à distance les bornes de charge de SAP Labs. D'où l'idée que la plateforme peut également servir à d'autres entreprises ou collectivités disposant d'un parc de bornes. Offrant une vue complète sur l'ensemble du parc de recharge (les utilisateurs, les consommations, etc) avec toutes les statistiques possibles, simplifiant l'accès des utilisateurs, le paiement, c'est un outil qui devrait vite devenir indispensable aux gestionnaires de parking ou d'immeubles collectifs ou encore aux fournisseurs d'énergie, aux responsables de smart grid...

D'où une belle "fenêtre de tir" alors qu'il n'existe pour l'instant aucun logiciel aussi complet, et l'idée de vite déboucher sur la création d'une start-up. Le nom a déjà été trouvé…et déposé : ce sera Charge Angels.  Il faut aller vite dans l'économie numérique et un site web a déjà été mis en ligne (www.chargeangels.fr). La solution mise en open source sera gratuite avec des services "premium" qui eux seront payants. Le début d'une aventure entrepreneuriale.

Sur le site de SAP Labs, Serge Fabiano (à gauche) et Gérald Seiler, devant le grand écran qui indique dans le hall d'entrée les bornes occupées et celles qui restent libre.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011