ShareThis

Sophia : Kalray continue de foncer sur le véhicule intelligent

Pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, Kalray a installé son centre de R&D pour les véhicules intelligents à Sophia Antipolis. Une activité qu'elle continue de développer à travers des partenariats stratégiques dans l'automobile.

Pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, Kalray dont le siège est à Grenoble, va accélérer sur le marché des data centers, mais pousse également ses activités dans le domaine des véhicules intelligents, activités dont la R&D est installée à Sophia Antipolis. C'est ce qui a été rappelé cette semaine lors d'un point réalisé sur l'activité du 1er semestre 2019 de la start-up. "Les technologies d’accélération et l’intelligence articificielle constituent un enjeu majeur et critique pour les années à venir pour un grand nombre d’acteurs" a ainsi rappelé Eric Baissus, président du directoire.

Des partenariats stratégiques dans l'automobile

"Kalray a su se positionner comme un acteur incontournable de ces secteurs en tissant des liens solides et durables avec les leaders du marché, comme le montrent nos récents partenariats stratégiques dans l’automobile avec NXP et eSOL" a notamment rappelé le fondateur de l'ex Open Plug à Sophia. Kalray, qui a court terme vise le marché des data centers, reste également très bien positionné sur son autre marché, celui des véhicules intelligents, compte tenu des nombreuses marques d’intérêt qu’elle continue de recevoir de l’industrie automobile depuis le début de l’année.

Ainsi, en janvier 2019, lors du CES de Las Vegas, NXP Semiconductors, leader dans les technologies pour les nouvelles générations de véhicules, et Kalray ont annoncé une alliance stratégique visant à fournir une solution sûre et fiable pour les véhicules autonomes, le défi majeur à l’heure actuelle. Ce partenariat permet d’associer la puissance de calcul des processeurs Kalray à la capacité décisionnelle des processeurs NXP au sein de la solution Bluebox de NXP qui équipera les véhicules de niveaux 3 (autonomie partielle).

Les marques d'intérêt de l'industrie automobile

Ce niveau permet de déléguer à la voiture la conduite dans certaines situations, par exemple dans les bouchons sur voie rapide. Le conducteur doit toutefois rester derrière le volant. Il est supposé pouvoir reprendre le contrôle en quelques secondes, quand le véhicule prévient qu’il ne sera plus en mesure de gérer la conduite autonome (faute par exemple de marquage au sol sur la chaussée).). Cette solution équipera aussi les véhicules niveau 4 et à terme 5 (entièrement autonomes).

Autre marque d'intérêt : lors de l’Apollo Baidu Conference qui a eu lieu à Pékin en mai, le chinois Baidu a confirmé la sélection de Kalray et de la plateforme MPPA® comme l’une des pierres d’angle de sa solution Apollo, destinée aux véhicules autonomes. Kalray a également été retenu par un constructeur automobile Tier 1 dans le cadre d’un projet d’ampleur de véhicule autonome de niveau 3 également, dont la mise en production est prévue pour 2022. Enfin, la société a annoncé sa collaboration avec eSOL, un acteur important du marché de l’embarqué et notamment de l’automobile, l'un des principaux développeurs de logiciels embarqués temps réel, qui intègrera le processeur MPPA® de Kalray.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011