ShareThis

Sophia : l'ETSI prépare l'arrivée des super ordinateurs quantiques

Le problème des ordinateurs quantiques, c'est qu'ils sont tellement puissants qu'ils font exploser toutes les technologies de cryptage assurant la sécurité actuelle de l'Internet. Alors que cette nouvelle génération de technologie informatique est annoncée sur le marché, l'ETSI lance un Groupe de Spécification Industriel Quantum Safe Cryptography chargé de répondre à ces questions de sécurité.

L'informatique quantique risque-t-elle d'anéantir le Web tel que nous le connaissons? Le magazine en ligne 01Net.com posait carrément la question voilà deux jours en faisant intervenir deux mathématiciens américains. Le problème ? Alors que les ingénieurs font de grand pas vers la création d'ordinateurs quantiques ultra-puissants, le monde du web commence à s'inquiéter de leur arrivée. Et 01net.com d'expliquer que "le jour où ces ordinateurs d’un nouveau type débarqueront dans le quotidien, marquera également la fin de l’actuelle architecture de sécurité de l’Internet. Car l’informatique quantique va définitivement casser les algorithmes de chiffrement asymétrique RSA, qui sont pourtant omniprésents dans le web".

Etre prêt à l'arrivée de la prochaine génération de technologie informatique

C'est à cette lumière que l'on peut regarder le lancement par l'ETSI du Groupe de Spécification Industriel Quantum Safe Cryptography (ISG QSC) dont la première réunion s’est tenue à Sophia du 24 au 26 mars dernier. Lors de cette réunion, Mark Pecen, d'Approach Infinity Inc a été élu président du groupe et Michael Groves, de CESG, vice-président. Mark Pecen possède une longue expérience en tant que directeur de départements de recherche et de normalisation au sein de grands groupes de l’ICT. Inventeur de nombreuses technologies par la suite normalisées au niveau international, il détient plus de 100 brevets fondamentaux dans les domaines de la communication sans fil, des réseaux et de l’informatique.

“L’ISG QSC a été créé pour aider l’industrie à adresser le problème des techniques cryptographiques produites par les ordinateurs quantiques, lorsqu’ils seront sur le marché. Il s’agit de la prochaine génération de technologie informatique et nous voulons être prêts au niveau de la normalisation. Nous souhaitons offrir une indication de calendrier et de coûts de migration,” déclare le nouveau président de l’ISG QSC.

Durant la réunion les participants ont décidé de travailler sur les thématiques suivantes : 

  • Un cadre de référence d’un algorithme protégeant des attaques quantiques
  • Une caractérisation de la cryptographie primitive
  • Une évaluation de la pertinence d’une cryptographie primitive 
  • Une évaluation des menaces
  • Une évaluation des normes

Le challenge d’une cryptographie sécurisée à l’ère de la technologie quantique

“L’ETSI a l’habitude de travailler sur des technologies innovantes et aide à façonner l’avenir de l’ICT grâce à ses normes reconnues pour leur qualité. Les technologies quantiques soulèvent des questions de sécurité qui sont à l’ordre du jour de nombreuses organisations et gouvernements et l’ETSI souhaite y répondre. L’ISG répondra au challenge d’une cryptographie sécurisée à l’ère de la technologie quantique et aidera à réunir le monde académique et industriel sur le sujet, facteur déterminant pour toute technologie émergente,” déclare Luis Jorge Romero, Directeur Général de l’ETSI.

L’ISG Quantum Safe Cryptography travaillera en étroite collaboration avec certains comités de normalisation existants de l’ETSI, dont le comité technique Cyber-sécurité, l’ISG Quantum Key Distribution, le Groupe d’Experts sur les Algorithmes de Sécurité ou encore le comité sur les Signatures Electroniques et les Infrastructures. La collaboration avec d’autres organismes de standardisation tels que l’UIT, NIST, IETF et avec des agences telles que ENISA fait aussi partie du programme de travail.

La participation à l’ISG Quantum Safe Cryptography est ouverte à tous les membres de l’ETSI et aux organisations non membres soumises à la signature du contrat de l’ISG. Une liste complète des membres du groupe est disponibe sur la portail ETSI. Pour toute information complémentaire, s’adresser à ISGsupport@etsi.org.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011