ShareThis

Sophia-Nice : l'IA pour dépister le cancer du poumon

Median Technologies, spécialiste de l'imagerie médicale à Sophia Antipolis, et le Centre Hospitalier Universitaire de Nice ont signé un accord de collaboration afin d'identifier des biomarqueurs d'imagerie dans le dépistage du cancer du poumon en mettant à profit l'Intelligence Artificielle. Un travail qui permettra des diagnostics plus précis, réduira le recours à des biopsies invasives et permettra ainsi un dépistage à plus grande échelle.

Median Technologies, the Imaging Phenomics Company® à Sophia Antipolis, et le Centre Hospitalier Universitaire de Nice vont collaborer pour faire progresser le dépistage du cancer du poumon en utilisant l'Intelligence Artificielle. C'est ce qui vient d'être annoncé aujourd'hui. Cette collaboration permettra d'identifier par les techniques de Deep Learning, des biomarqueurs d'imagerie pour un diagnostic plus précis. Ce qui donnera accès à de nouveaux outils de décision thérapeutique basés sur l'imagerie médicale.

Les équipements scanner permettent de détecter davantage d'anomalies pulmonaires mais...

Dans le cadre de cette collaboration, les données d'imagerie médicale de l'étude AIR, étude de cohorte multicentrique coordonnée sur la France par le CHU de Nice incluant à ce jour plus de 600 patients à haut risque (fumeurs ou anciens fumeurs atteints de BPCO - ou Broncho Pneumopathie Chronique) dépistés pour le cancer du poumon, seront analysées pour identifier et caractériser les nodules pulmonaires visibles dans les scanners thoraciques des patients. Median développera de nouveaux algorithmes fondés sur les principes du Deep Learning, une discipline de l'Intelligence Artificielle, afin d'identifier des biomarqueurs d'imagerie représentatifs de la malignité des nodules.

"Alors que les performances actuelles des équipements scanner permettent de détecter davantage d'anomalies pulmonaires, les applications de post-traitement des images ne permettent pas une caractérisation précise de la malignité ou de la bénignité de ces anomalies", explique Median dans un communiqué. "Des biopsies de ces nodules sont alors requises pour confirmer leur caractère cancéreux, mais ce sont des procédures invasives associées à des risques de complications pour les patients. Grâce à l'utilisation des biomarqueurs d'imagerie, les cliniciens ont la possibilité de réduire le nombre de biopsies non nécessaires et de diagnostiquer les patients de façon plus précise".

La contribution fondamentale de l'Intelligence Artificielle dans la santé

"La détection précoce du cancer du poumon est d'une importance capitale si l'on veut diminuer la mortalité de cette maladie", souligne aussi le Professeur Charles Marquette, coordinateur des équipes cliniques de l'étude AIR. "La justification d'un dépistage est liée à l'étroite relation entre le pronostic du patient et le stade de la maladie au moment du diagnostic. Cependant, un dépistage à grande échelle réalisé avec des scanners thoraciques sur des populations non ciblées, est coûteuse et présente un rapport risque/bénéfice élevé, ce qui explique pourquoi de nombreuses organisations de santé hésitent à le mettre en place s'il repose uniquement sur des scanners thoraciques".

"Nous développons une approche multimodale du dépistage du cancer du poumon, qui inclut la prise en considération de critères de sélection précis pour les populations dépistées (ici des populations atteintes de BPCO), des biomarqueurs non invasifs et l'utilisation de l'Intelligence Artificielle pour mieux caractériser les résultats des scanners thoraciques. Nous plaçons beaucoup d'espoir dans notre partenariat avec Median Technologies", ajoute-t-il.

"Cette collaboration illustre la contribution fondamentale de l'Intelligence Artificielle dans le domaine de la Santé, et plus particulièrement dans celui de l'imagerie médicale," note de son côté Peter Bannister, Chief Technology Officer de Median Technologies. "Actuellement, de nombreuses biopsies pulmonaires sont pratiquées inutilement ; l'Intelligence Artificielle va faire de l'imagerie médicale, non-invasive et moins coûteuse que les biopsies, un meilleur outil de décision thérapeutique. Avec la contribution de l'Intelligence Artificielle, l'imagerie permettra de sélectionner les patients pour lesquels une biopsie est réellement nécessaire et contribuera ainsi à faire progresser la pratique médicale". 

  • Voir les autres articles de WebTimeMedias.com sur MEDIAN Technologies : Tag MEDIAN

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011