ShareThis

Sophia : Quantificare (imagerie médicale cutanée) lève 5 M€

Créée en 2001 sur un transfert de technologie d'Inria, le spécialiste de l'imagerie médicale cutanée pour les essais cliniques réussit sa première levée de fonds auprès de LBO France pour accélérer son développement international suite au lancement d'une nouvelle activité : la simulation d'opérations de chirurgie esthétique.

C'est une start-up de Sophia Antipolis sortie du bouillonnement des années 2000 qui s'est depuis bien développée et qui vient de lever 5 M€. Il s'agit de Quantificare (imagerie médicale pour la peau) qui a annoncé voilà quelques jours qu'elle avait ouvert son capital à LBO France pour accélérer son développement et faire face à une forte demande sur les essais cliniques. L’investisseur a apporté ainsi 5 M€ en mobilisant son "véhicule Digital Health 2". Il prend 20% du capital, ce qui valorise la société à 25 M€. Il s'agit de sa première levée de fonds. Pour l'anecdote, Quantificare, fondée en 2001 par Jean-Philippe Thirion sur un transfert technologique de l’Inria, avait tenté fin 2002, peu après sa création, une levée de fonds de 5 M€ qui à l'époque n'avait pas abouti.

La montée d'une nouvelle activité : simulation d'opérations de chirurgie esthétique

La société s'est ainsi développée sur ses propres ressources. Mais elle a fait largement son chemin depuis. Elle affiche aujourd'hui près de 8 M€ de revenus annuels, compte 80 collaborateurs et outre son siège à Sophia Antipolis, dispose de deux bureaux américains, ainsi que d’une filiale au Brésil et aux Philippines. Mais surtout, ce qui change beaucoup de choses, Quantificare a revu sa stratégie voilà un an. Au départ, en tant que spécialiste d'imagerie médicale pour les études cliniques de la peau, elle travaillait comme prestataire de laboratoires pharmaceutiques et cosmétiques pour leurs essais cliniques. Depuis, elle a élargi son activité en fournissant des solutions d'images 3D aux chirurgiens esthétiques. Un mouvement qu'elle a opéré en rejoignant le programme d'accélération européen EIT Digital et qu'elle compte pousser avec sa levée de fonds.

C'est cette dernière activité de simulation d'opérations de chirurgie esthétique qui s'est beaucoup développée depuis l'an dernier. Grâce à Quantificare et sa solution alliant caméras 3D et logiciels associés, les chirurgiens et dermatologues peuvent désormais montrer à leurs patient(e)s des images pré et post opérations. Cette seconde activité représente désormais la moitié des revenus de la société et devrait permettre une croissance d'environ 40% de son chiffre d'affaires dans l'exercice en cours. Elle garde aussi de forts potentiels de développement.

Financer le développement à l'international et les programmes de R&D

Outre le renforcement des ses implantations déjà existantes à l'international, Quantificare veut s'étendre en Asie et se lancer dans d'autres pays d'Amérique latine. Les moyens apportés par LBO France permettront de financer cette internationalisation à travers des dépenses en marketing, en vente et en participation aux salons spécialisés. Il est envisagé également de lancer une offre Saas sur la partie médicale qui viendrait s'ajouter à celle existante dans le domaine des essais cliniques. En projet encore en collaboration avec Inria, la mise au point de nouvelles applications mobiles et de programmes intégrant de l’Intelligence Artificielle.

Le tout avec un objectif : devenir leader mondial dans le domaine de l’imagerie cutanée.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011