ShareThis

Sophia : victoire pour ATMAN !

La lutte a payé pour le centre d'ostéopathie ATMAN. Il avait pourtant été durement secoué en juillet 2015 par le non renouvellement de son agrément. Mais, première victoire en septembre 2015 : il avait pu assurer la rentrée grâce à un agrément provisoire d'un an conquis en Conseil d'Etat. Aujourd'hui, le Ministère de la Santé confirme : ATMAN retrouve son agrément définitif pour 5 ans à compter du 1er septembre 2016.

Un communiqué de victoire pour ATMAN : le centre d'ostéopathie installé à Sophia Antipolis annonce qu'il retrouve son agrément définitif du Ministère de la Santé pour 5 ans ! La décision vient d'être prise : "le centre est agréé pour une durée de cinq ans à compter du 1er septembre 2016 pour dispenser une formation en ostéopathie" écrit le Ministère. Et de préciser que "l'établissement est autorisé à accueillir un nombre total, toutes promotions confondues de 400 étudiants au maximum par année de formation, dont 90 étudiants pouvant être accueillis en provenance des établissements de formation ayant perdu leur agrément" (soit 80 élèves par promotion).

Le séisme du 8 juillet 2015

C'était exactement ce qui avait été demandé dans le nouveau dossier d'agrément déposé en urgence à la dernière rentrée scolaire. C'est aussi une décision qui met fin à une période d'incertitude et surtout à une menace de suppression d'agrément qui équivalait à une condamnation à mort. Première école à temps plein d’enseignement supérieur de l’ostéopathie créée en France au début des années 80, ATMAN avait connu un véritable séisme le 8 juillet 2015 en apprenant que son dossier n'avait pas été retenu et que son agrément n'était pas renouvelé. On imagine la panique des responsables de l'école pilotée par son fondateur Jean-Marc Bozzetto et de tous les étudiants qui risquaient de poursuivre cinq années d'études sans pouvoir obtenir la validation de leur diplôme.

D'où une contre-offensive immédiate pour faire valoir leur bon droit. Une réaction qui a été soutenue par l'ensemble du territoire, étudiants, parents d'étudiants mais aussi chefs d'entreprises comme élus de tout bord qui sont montés en ligne pour défendre l'école azuréenne. La lutte a été payante. Le Conseil d’Etat a d'abord donné raison à ATMAN de manière très claire en septembre 2015 et lui a accordé un agrément provisoire d'une année (ce qui a permis d'ouvrir à la dernière rentrée). La décision de la Commission Nationale d’Agrément, qui s’était réunie en janvier, vient maintenant confirmer. Elle marque la reconnaissance de l'établissement et valide la qualité de son enseignement.

Un petit bonus : une année supplémentaire d'agrément!

"L’officialisation ce jour de notre agrément définitif pour les 5 années qui viennent, est une nouvelle victoire, dans ce long combat avec le Ministère de la Santé depuis l’été dernier," écrit ATMAN dans son communiqué. "C’est aussi pour nos étudiants, leurs familles, nos enseignants et équipes, un véritable soulagement et un bonheur collectif qui viennent couronner la confiance renouvelée et l’énergie investie pour l’amour et la passion d’une vision de l’ostéopathie".

Les dommages humains et économiques dus à cet électrochoc du 8 juillet 2015, laisseront certes des traces dans la vie l'entreprise. Mais, pour ATMAN, cette victoire est aussi une revanche pour le territoire azuréen qui s’était vu sacrifié face aux enjeux marseillais l’an passé (le nombre de places supprimées à Sophia correspondait à celui des places qui venaient d'être ouvertes dans la nouvelle école de Marseille). Avec pour l'école azuréenne un petit bonus en plus : une année d'agrément supplémentaire par rapport aux autres puisque son nouvel agrément pour 5 ans part du 1er septembre 2016, soit une année plus tard que la fournée 2015.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011