ShareThis

Symphony : une énorme levée de fonds (165 M$) qui intéresse Sophia

Plateforme de communication sécurisée et de partage de contenu pour les services financiers, la "licorne américaine" Symphony annonce aujourd'hui une levée de fonds de 165 millions de dollars. Elle va lui permettre de poursuivre son développement à l'échelle mondiale et de renforcer sa Recherche et Développement. Son site de R&D de Sophia Antipolis, ouvert l'an dernier devrait passer à 50 personnes cette année et à une centaine en 2020.

Une énorme levée de fonds qui concerne Sophia Antipolis pour Symphony, la "licorne" créée aux Etats Unis par le Français David Gurlé. La première plateforme de communication sécurisée et de partage de contenu, qui a ouvert l'an dernier un de ses centres de Recherche et Développement dans la technopole, annonce en effet aujourd’hui une nouvelle levée de fonds de 165 millions de dollars. Les fonds serviront à la poursuite de son développement à l'échelle mondiale mais également à renforcer sa R&D notamment à Sophia Antipolis où Symphony compte employer une cinquantaine de personnes à la fin de cette année et une centaine d’ici la fin 2020 ainsi que l'a indiqué David Gurlé qui connaît bien la Côte d'Azur pour avoir entre autres fait ses études à Cannes.

Accroître l’efficacité des activités financières

Ont participé à ce tour de table, les banques britannique Standard Chartered et japonaise MUFG Innovation Partners Co., Ltd., BNP Parisbas ainsi que d’autres nouveaux acteurs aux côtés d’investisseurs historiques. Cela porte désormais à plus de 460 millions de dollars le total des fonds levés auprès des principales banques d’investissement mondiales, fonds de capital-risque et entreprises de la Tech, rappelle la société dans son communiqué d'annonce.

"Cette levée de fonds a dépassé les frontières grâce à la mobilisation d’acteurs issus des quatre coins du monde", souligne David Gurlé, le président fondateur. "Elle a permis de réunir des infrastructures jusqu’ici morcelées au nom d’un enjeu crucial, celui de la sécurité et de la conformité réglementaire des plateformes collaboratives : c’est un effort sans précédent pour accroître l’efficacité des activités financières."

Une plateforme collaborative au service des banques et acteurs financiers

Fondée en octobre 2014, Symphony proposait initialement une messagerie sécurisée dédiée aux courtiers et analystes financiers. Mais son outil s'est transformé en une plateforme collaborative au service des banques et acteurs financiers qui peuvent échanger différents types de contenus cryptés, cela tout en répondant aux obligations réglementaires.

"Symphony a réalisé un travail remarquable et suscité l’intérêt du secteur par sa capacité à révolutionner la communication sécurisée et la façon dont les analystes financiers (qu’ils soient du côté des vendeurs ou des acheteurs) travaillent sur tous les marchés, aussi bien pour le traitement et la conservation des données que pour une variété d’opérations tout au long d’une transaction", relève ainsi souligne Yann Gérardin, directeur général adjoint de BNP Paribas en charge du pôle Corporate and Institutional Banking (CIB).

Séduire les meilleurs spécialistes de la tech dans le monde

La levée de fonds intervient après une année de croissance exceptionnelle pour Symphony, quatre ans et demi seulement après sa création. La société revendique aujourd'hui plus de 430 000 utilisateurs issus d’une soixantaine de pays, faisant de cette communauté le plus important écosystème numérique du secteur financier mondial. En un an, plus de 1.000 bots et applications ont été développés par les clients ou partenaires de Symphony, confirmant la demande accrue d’automatisation des tâches formulée par le monde financier.

Avec le lancement de Symphony Market Solutions, elle accélère aussi la transformation digitale des secteurs financiers qui peuvent s’appuyer sur des solutions automatisées et des logiciels standardisés disponibles sous licence. Enfin, elle compte sur la croissance de ses viviers de talents à Palo Alto (Californie) où se trouve son siège, Stockholm (Suède) et Sophia Antipolis (France) et le développement continu de ses centres à New York, Londres, Paris, Hong Kong, Singapour, Tokyo et Sydney, pour séduire les meilleurs spécialistes de la Tech dans le monde. La levée de fonds, là aussi, contribuera à l'aider dans ce domaine.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011