ShareThis

Telecom : Monaco ouvre le bal de la 5G en juillet !

Monaco Telecom annonce l'activation en juillet de son réseau 5G construit avec l'équipementier chinois Huawei. Pour Martin Peronnet, son directeur général, la priorité est de maintenir un réseau de qualité dans la Principauté. Mais c'est également une révolution dans le monde de l'entreprise qui s'ouvre avec les objets connectés.

La 5G ouverte en juillet ! Certes Monaco, qui a choisi le "tout Huawei" pour son équipement 5G se trouve aujourd'hui en position un peu délicate suite au conflit commercial qui oppose les Etats-Unis à la Chine et dans lequel a été embarqué l'équipementier chinois. Mais, dans le cadre du programme #ExtendedMonaco présenté le 30 avril dernier, la Principauté n'en continue pas moins sa marche vers la "Smart Principality" dont la 5G est un des piliers avec la fibre optique et l'émergence d'un cloud souverain. Et c'est l'activation du réseau 5G dès juillet que Martin Peronnet, directeur général de l'opérateur monégasque, est venu annoncer mardi lors d'une conférence de presse donnée en présence des principaux acteurs du projet dans les locaux de Monacotech, son incubateur-accélérateur. (Crédit photo : © Stéphane Danna – Direction de la Communication; Martin Peronnet -à gauche- lors de la conférence de presse).

Déjà, en septembre dernier, lors du Monaco Yacht Show, la Principauté s'était positionnée comme le premier Etat au monde à être couvert entièrement en 5G. Mais si le réseau était bien là, les smartphones 5G ne se trouvaient pas encore sur le marché et il a fallu les premiers lancements de smartphones 5G en début d'année pour qu'une utilisation publique puisse être envisagée. C'est maintenant le cas avec plusieurs marques disponibles.

La génération 5G apportera entre autres des débits 10 fois plus élevés, une très faible latence et ouvrira les portes de l'IoT (Internet des Objets Connectés) tout comme la 4G les avait ouvertes à la vidéo et à la génération Youtube. Mais pour Martin Peronnet, "la priorité de la 5G est de nous maintenir au coeur d’un réseau de qualité, celui-là même qui arrive à saturation avec la 4G. Car le premier enjeu est là : face à l’explosion de la demande pour les services de l’internet mobile (1er mode d’accès aux services bancaires, consommation accrue de l’information et des réseaux sociaux gourmands en vidéo et donc en bandes passantes, utilisation accrue des applis GPS, etc), il s’agit tout bonnement d’assurer la qualité de service et de répondre à tous ces besoins".

C'est ensuite que le DG de Monaco Telecom a évoqué "la révolution dans le monde de l’entreprise qui va ainsi pouvoir communiquer massivement avec tous les objets connectés, quasiment en temps réel !". L’arrivée de la 5G ouvre aussi de nouveaux champs comme le développement des voitures autonomes qui pourront interagir avec leur environnement. De petits modems 5G pourront être installés sur les machines pour les rendre pilotables à distance.

Quant au conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine dans lequel Huawei est embarqué, il a poussé Monaco Telecom à renforcer la protection de son territoire numérique avec la mise en place de sas aux entrées. Autre point abordé : les champs magnétiques induits par les antennes. Directeur du Développement des Usages Numériques, Christophe Pierre, a rappelé que la réglementation de la Principauté était très restrictive. Pour la 5G, "27 sites d’implantation d’antennes seront autorisés, une fois contrôlés, pour la technologie 5G reprenant ceux utilisés pour la 4G ; il n’y a pas d’antennes 5G dans le mobilier urbain, ni dans les nouveaux abri-voyageurs; le Gouvernement publiera, cet été, la carte d’implantation des sites autorisés et contrôlés et, en fin d’année, un cadastre électromagnétique".


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011