ShareThis

Thales Alenia Space fabriquera le satellite océanographique SWOT

Bon début d'année pour le constructeur cannois de satellites qui a été sélectionné par le CNES pour la construction de SWOT, un nouveau satellite océanographique en rupture par rapport aux générations précédentes et qui, pour la première fois, bénéficiera en fin de vie d'une rentrée contrôlée dans l’atmosphère.

L'année 2015 commence bien pour le constructeur cannois de satellites. Thales Alenia Space annonce avoir été sélectionné par le Centre National d’Etudes Spatiales pour la construction du satellite océanographique SWOT (Surface Water and Ocean Topography). Réalisé en collaboration avec le JPL (Jet Propulsion Laboratory), pour le compte des agences spatiales française (CNES) et américaine (NASA), SWOT est un programme océanographique de démonstration de nouvelles applications, dans la continuité des missions opérationnelles Jason-1-2-3. Il sera porteur d’innovations technologiques sans précédent dans le domaine de l’altimétrie.

Topographie des océans et des eaux de surface continentales

Destiné à l’étude de la topographie des océans et des eaux de surface continentales, SWOT comprend à la fois une mission d’océanographie et d’hydrologie. En océanographie, le satellite fournira des mesures permettant de restituer la hauteur de la surface des océans et des vagues avec une résolution améliorée par rapport à JASON. Elles permettront d’analyser et de comprendre les effets de la circulation côtière sur la vie marine, les écosystèmes, la qualité de l'eau, les transferts d’énergie. Il en résultera une meilleure modélisation du couplage océan/atmosphère. La mission d’hydrologie évaluera, quant à elle, au niveau des surfaces continentales, les évolutions du stockage d'eau des zones humides, lacs et réservoirs, ainsi que la débitmétrie des fleuves.

Dans le cadre du programme SWOT, Thales Alenia Space développera une plate-forme de nouvelle génération qui permettra, pour la première fois, une rentrée contrôlée dans l’atmosphère du satellite en fin de vie conformément à la Loi relative aux Opérations Spatiales (LOS). La société assurera également les phases d’assemblage, de tests et d’intégration du satellite, la livraison sur la base de lancement ainsi que les opérations liées à la campagne de lancement.

Les deux éléments de la charge utile

Quant à la charge utile de SWOT, elle comprend deux sous-ensembles nommés KaRIn et NADIR.

L’instrument KaRIn (Ka-band Radar INterferometer – radar interféromètre en bande Ka), fabriqué par le JPL, comporte deux antennes SAR en bande Ka positionnées avec précision tout en étant éloignées de 10 mètres l’une de l’autre. Elles offrent une observation bidimensionnelle de 120 km de large, avec une résolution horizontale de l’ordre de 50-100 m, programmable de part et d’autre de la trace. Elles assurent ainsi une couverture des lacs, des rivières, réservoirs et océans de la Terre à raison de deux fois tous les 21 jours. Thales Alenia Space propose également la fourniture du RFU (Radio Frequency Unit), qui est au cœur de cet instrument.

Le module NADIR est, quant à lui, constitué des mêmes instruments que ceux des satellites JASON parmi lesquels l’altimètre à double fréquence Poseidon fabriqué par Thales Alenia Space. Le module NADIR embarque par ailleurs le système DORIS, fabriqué par Thales, pour l’orbitographie de précision, ainsi qu’un radiomètre micro-ondes AMR (Advanced Microwave Radiometer), la charge utile de localisation GPSP (GPS Payload) et un ensemble de réflecteurs lasers LRA (Laser Retro-reflector Array) réalisés par le JPL.

Leadership renforcé en matière d'altimétrie spatiale

D’une masse au lancement de 2 tonnes, SWOT sera positionné sur une orbite à 890 km d’altitude, inclinée à 77,6 °. Compatible avec les lanceurs Antares, Falcon 9 et Atlas V, son lancement est attendu en 2020 pour une mission de démonstration de 3 ans environ.

Pour Hervé Hamy, Vice-Président Observation et Sciences de Thales Alenia Space France, "ce nouveau satellite océanographique sera en rupture par rapport aux générations précédentes. SWOT sera le tout premier satellite à rentrée contrôlée et bénéficiera d’une avionique en parfaite adéquation avec le nouveau standard ISI (Initiative for Space Innovative Standards) du CNES. Le gain de ce nouveau programme ouvre la voie de notre politique produit vers l’altimétrie de fauchée, et renforce le leadership mondial de Thales Alenia Space en matière d’altimétrie spatiale" ajoute Hervé Hamy.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011