ShareThis

Thales Alenia Space franchit un "jalon majeur" pour ExoMars 2020

Pièce essentielle de la mission ExoMars 2020, le laboratoire destiné à analyser les échantillons et à découvrir les traces de vie présentes et passées est prêt à être intégré sur le rover de la mission. Thales Alenia Space achèvera dans les salles blanches de son site cannois l'intégration et les tests du module de descente.

Un jalon majeur pour la mission ExoMars 2020 de l’Agence Spatiale Européenne : c'est ce qu'annonce avoir franchi le constructeur cannois Thales Alenia Space. Après une phase d'ingénierie complexe, le laboratoire destiné à analyser les échantillons et à découvrir les traces de vie présentes et passées est maintenant prêt à être intégré sur le rover Rosalind Franklin de la mission. Fourni par Airbus Defence and Space au Royaume Uni, ce Rover européen sera le premier capable de forer à deux mètres de profondeur sous la surface martienne - là où d’anciens marqueurs de vie pourraient être toujours préservés des intenses radiations de surface -, et d’y collecter des échantillons. (Photo Thales Alenia Space : le laboratoire, un système très complexe).

Un laboratoire hautement stérilisé 

"A l’aide de ce laboratoire de recherche de la vie miniaturisé et des technologies de robotiques avancées, la mission Exomars 2020 va explorer la planète rouge à la recherche de nouvelles preuves pour répondre aux questions qui fascinent l’humanité depuis longtemps", note ainsi Walter Cugno, Directeur pour l’Exploration et la Science chez Thales Alenia Space. Dans l’objectif de trouver exclusivement des traces de vie provenant de Mars et de ne pas en apporter en provenance de la Terre, le laboratoire dans lequel les échantillons seront traités et analysés doit être une zone de propreté extrême. Il a donc été stérilisé de manière stricte, ultra nettoyé et intégré dans une pièce spéciale dédiée appelée "Glove Box Facility" pour atteindre des niveaux de propreté sans précédent dans les applications spatiales.

Chez Thales Alenia Space, l'effort se poursuit avec l'intégration et les tests du Rover Ground Test Module, un simulateur complet du rover équipé d'une copie du laboratoire ALD. Ce simulateur sera utilisé pour répéter depuis Turin toutes les activités d’exploration commandées au rover sur Mars. Le TGO (Trace Gas Orbiter), élément de la mission ExoMars 2016 également sous responsabilité de Thales Alenia Space, permettra la communication avec le rover de la mission ExoMars 2020 en traitant autour de l'orbite martienne toutes les informations en provenance et à destination de Mars.

Intégration dans les salles blanches cannoises

Parallèlement, Thales Alenia Space poursuivra le développement du logiciel de contrôle de mission et achèvera l'intégration et les tests du module de descente (fourni par Lavochkin), y compris son assemblage avec le transporter ("Carrier module" fourni par OHB). Les deux éléments intégrés seront transférés en juillet dans les salles blanches de Thales Alenia Space à Cannes, où se dérouleront les essais environnementaux.

Avant de quitter Cannes, le rover Rosalind Franklin, retrouvera la plateforme d'atterrissage Kazachok et le transporteur, et ensemble, ils composeront le vaisseau spatial final qui volera en juillet 2020 de Baïkonour au Kazakhstan à destination de la planète rouge Mars.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011