ShareThis

Therapixel, leader de l'IA appliquée à la radiologie, lève 5 M€

Spin-off d'Inria, Therapixel, un des leaders mondiaux de l'intelligence artificielle appliquée à la radiologie et plus particulièrement au dépistage du cancer du sein, vient de finaliser une levée de 5 M€ en Série A. A cette occasion, la start-up renforce sa gouvernance et compte jouer de ces nouveaux moyens pour attirer les meilleurs talents et maintenir son avancée technologique.

Une nouvelle levée de fonds annoncée : c'est la fête pour les start-up azuréennes! Therapixel, une spin-off d'Inria, annonce la finalisation d'une levée en Série A (optimisation) de 5 M€, avec Omnes et M Capital Partners, qui rejoignent les investisseurs historiques Région Sud Investissement (géré par Turenne Capital), IT-Translation et Crédit Agricole (Creazur). Créée en juin 2013 par deux chercheurs, Olivier Clatz (Inria Sophia) et Pierre Fillard (Inria Saclay), incubée par PACA-Est, Therapixel a grandi et s'est imposée comme l'un des leaders mondiaux de l'intelligence artificielle appliquée à la radiologie. Vainqueur du "Digital Mammography DREAM Challenge" en 2017, la société développe une technologie basée sur l'IA destinée à aider les radiologues à dépister, par la mammographie, le cancer du sein. (Photo (c) Ari Rossner / Therapixel : l'équipe avec à gauche Pierre Fillard).

Lauréat du "Digital Mommography DREAM Challenge", la compétition internationale la plus large jamais organisée

La mammographie figure parmi les spécialités les plus cruciales en radiologie. Une femme sur huit est concernée au cours de sa vie par un cancer du sein et 250 millions de mammographies sont analysées chaque année dans le monde. Le cancer du sein est très difficile à diagnostiquer : à peine 0,5 % des mammographies révèlent des tissus cancéreux et 10 % d’entre eux sont de faux positifs.

Dans ce domaine du dépistage, Therapixel performe comme l'atteste ce succès au " Digital Mammography DREAM Challenge", la compétition internationale la plus large jamais organisée pour améliorer la performance du dépistage du cancer du sein grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Ce concours a réuni 1.200 participants avec à la clé une récompense de 1,2 million de dollars. Therapixel y a démontré sa supériorité technique pour développer des algorithmes pour le dépistage du cancer du sein. Depuis le challenge, son algorithme a encore été amélioré pour atteindre le niveau de performance des meilleurs radiologues.

Une gouvernance qui se renforce

Pour accélérer son développement Therapixel recrute aussi activement de nouveaux talents. "Therapixel entre dans une nouvelle phase passionnante de son développement" note aussi Pierre Fillard, Co-fondateur et Directeur Général de Therapixel. "Avec ce tour de financement et une gouvernance renforcée, nous avons les capacités pour continuer d’attirer les meilleurs talents et maintenir notre avancée technologique."

A l'occasion en effet de ce gros apport de moyens financiers, Therapixel renforce également sa gouvernance et élargit son conseil d’administration. Celui-ci accueille aux côtés de Yoann Bonnamour de M Capital Partners, Sacha Loiseau, Président-Fondateur de Mauna Kea Technologies, en tant que membre indépendant et Président du conseil ainsi que Maximilien Fournier-Sourdille, Chargé d’affaires chez Omnes et investisseur expérimenté dans le secteur MedTech. D'autre part, Olivier Clatz, co-fondateur de Therapixel, a récemment été nommé Directeur de Programme "IA et diagnostique" par le Conseil de l'Innovation. Il assurera une transmission progressive de ses fonctions. Pierre Fillard, CTO et Co-fondateur, prend les fonctions de Directeur Général en attendant une prochaine nomination.

La poursuite et l'accélération d'une formidable aventure technologique lancée en 2013 sur l'un des grands défis de la médecine.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011